english version
AccueilDiffusionsAteliers jeune public

----------------------------------------------

Dernières nouvelles

RED LIGHT de Robert Todd à l'Espace Croisé, centre d'art contemporain (Roubaix)

RED LIGHT de Robert Todd à l' Espace Croisé, centre d'art contemporain (Roubaix)

... Lire la suite...
Date : 15/09/0018 à 20h00
Lieu : Espace Croisé, centre d’art contemporain, 14 Place Faidherbe, 59100, Roubaix France
Catégorie : hors les murs

UN CHANT D'AMOUR de Jean Genet au Cinéma le Bourget (Forcalquier)

UN CHANT D'AMOUR de Jean Genet au Cinéma le Bourget (Forcalquier)

... Lire la suite...
Date : 29/09/0018 à 20h00
Lieu : Cinéma Le Bourget, Place du Bourguet, 04300, Forcalquier France
Catégorie : hors les murs

FOCUS #1 ● LE FILM EST DÉJÀ COMMENCÉ ?

Provocateur de génie, Maurice Lemaître (1926-2018) inaugure son œuvre cinématographique le 12 novembre 1951 avec la projection de son film "Le film est d&eacut... Lire la suite...
Date : 03/10/2018 à 20h30
Lieu : Le Centre George Pompidou (cinéma 2), Place George Pompidou, 75004 Paris
Catégorie : festival

FOCUS #2 ● HYLÉTIQUE/HELVÉTIQUE/CINÉMATIQUE

L’histoire du film expérimental en Suisse – cinéma en marge d’un centre inexistant – peut être lue en tant que rebut du corps de l’art. C&rs... Lire la suite...
Date : 04/10/2018 à 20h00
Lieu : Centre Culturel Suisse, 38 rue des Francs Bourgeois, Paris 4e
Catégorie : festival

FOCUS #3 ● VACHE, COCHONS, MOUCHES, ET PAPIERS

Une séance à la croisée des arts plastiques de la performance, de l’art vidéo, du cinéma expérimental, du documentaire, du film d'artiste,... Lire la suite...
Date : 05/10/2018 à 18h00
Lieu : École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, 14 rue Bonaparte, Paris 6e
Catégorie : festival

EXPOSITION 20 ANS D'ARCHIVES

À l'occasion de l'anniversaire de notre festival, nous ouvrons nos archives ! Plusieurs documents imprimés, manuscrits, graphiques, filmiques, consultables, touchables,... Lire la suite...
Date : 06/10/2018 à 19h00
Lieu : Re:Voir, 43, rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris
Catégorie : festival

FOCUS #4 ● UNE ESTHÉTIQUE DU REBUT...POURVU QUE CELA FASSE TACHE

Programmation dédiée au sale, à l'abject, à l'incorrect, au pathétique, à l'ordurier, à l'impulsif pourvu que cette sé... Lire la suite...
Date : 07/10/2018 à 19h30
Lieu : Le Shakirail, 72 rue Riquet, Paris 18e
Catégorie : festival

OUVERTURE (2) ● FOCUS #5 ● STREET FILM + STÉPHANE RIVES (CINÉ-CONCERT)

Cette continuité s’exprimera dans la deuxième partie de cette soirée, avec Street Film de Robert E. Fulton, primé à Hyères en 1979. C’es... Lire la suite...
Date : 09/10/2018 à 21h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

OUVERTURE (1) ● CONTEMPORAIN.E.S

Le Festival fête ses 20 ans et cette séance d’ouverture est l’occasion de (re)découvrir quelques trésors de la 1re édition du Festival des cin&e... Lire la suite...
Date : 09/10/2018 à 19h00
Lieu :
Catégorie : festival

COMPÉTITION #1

... Lire la suite...
Date : 10/10/2018 à 18h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

COMPÉTITION #2

... Lire la suite...
Date : 10/10/2018 à 22h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

FOCUS #6 ● DÉCHETS NUMÉRIQUES

Le déchet numérique est une composante de la matière numérique. Il s’exprime par la gêne qu’il procure. La proposition de cette séance es... Lire la suite...
Date : 10/10/2018 à 20h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

SEANCES JEUNE PUBLIC ● PROGRAMME 6-10 ANS

Trois séances réservées aux plus jeunes (de trois à quinze ans), pour initier un public néophyte à des pratiques cinématographiques iné... Lire la suite...
Date : 10/10/2018 à 14h30
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

COMPÉTITION #3

... Lire la suite...
Date : 11/10/2018 à 18h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

COMPÉTITION #4

... Lire la suite...
Date : 11/10/2018 à 22h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

FOCUS #7 ● ACHEMINEMENTS VERS UN CINÉMA HORS-LES-NORMES #3

A la recherche de films situés à la lisière du champ esthétique ou échappant aux normes du cinéma expérimental, cette séance pose la q... Lire la suite...
Date : 11/10/2018 à 20h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

SEANCES JEUNE PUBLIC ● PROGRAMME 3-5 ANS

Trois séances réservées aux plus jeunes (de trois à quinze ans), pour initier un public néophyte à des pratiques cinématographiques iné... Lire la suite...
Date : 11/10/2018 à 10h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

TIDES d'Amy Greenfield à l'Arsenal (Berlin)

TIDES d'Amy Greenfield à l'Arsenal (Berlin)

... Lire la suite...
Date : 11/10/2018 à 20h00
Lieu : Arsenal, Potsdamer Straße 2, 10785 Berlin, Allemagne
Catégorie : hors les murs

COMPÉTITION #5

... Lire la suite...
Date : 12/10/2018 à 18h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

COMPÉTITION #6

... Lire la suite...
Date : 12/10/2018 à 22h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

FOCUS #8 ● NI VISAGE NI LANGUE

Il y a quelque chose qui manque dans les films de Gym Lumbera : des visages, des mots ou du sens. Suspendu dans un état de décomposition permanente, son usage de la pellic... Lire la suite...
Date : 12/10/2018 à 20h00
Lieu :
Catégorie : festival

SEANCES JEUNE PUBLIC ● PROGRAMME 11-15 ANS

Trois séances réservées aux plus jeunes (de trois à quinze ans), pour initier un public néophyte à des pratiqu... Lire la suite...
Date : 12/10/2018 à 10h00
Lieu :
Catégorie : festival

FOCUS #9 ● DAILIES FROM DUMPLAND

Le premier long de M.Woods, cinéaste américain iconoclaste que le festival soutient depuis 2012, est une expérience immense, entre cauchemar paralysant et pratique milit... Lire la suite...
Date : 13/10/2018 à 16h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

FOCUS #10 ● ENTROPIE INDUSTRIELLE

Klaus Wyborny et Rose Lowder ont une pratique du cinéma que l'on pourrait dire écologique : le film tourné-monté est un film sans rebuts. Proches pa... Lire la suite...
Date : 13/10/2018 à 20h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

FÊTE D'ANNIVERSAIRE

 

Lire la suite...
Date : 13/10/2018 à 23h00
Lieu : Le Shakirail, 72 rue Riquet, Paris 18e
Catégorie : festival

PHILIPPE COTE : CHEMINER DANS LES ELEMENTS #1

Ce programme présente les dernières productions de Philippe Cote et ses thèmes principaux : le corps solitaire du cinéaste, qui en filmant, expériment... Lire la suite...
Date : 13/10/2018 à 18h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

ATELIER DE L'ETNA : MONTER AVEC DES CHUTES

Pour la 5ème année, l’Etna, atelier de cinéma expérimental, propose à dix participant.e.s une expérimentation en 16mm à base de chutes.... Lire la suite...
Date : 13/10/2018 à 23h30
Lieu : Le Shakirail, 72 rue Riquet, Paris 18e
Catégorie : festival

CINÉASTES DE MOINS DE QUINZE ANS

Nouveau millésime pour le programme de films des moins de quinze ans, programme auquel nous avons souhaité cette année apporter quelques modifications. Il ne sera plus c... Lire la suite...
Date : 13/10/2018 à 14h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

FOCUS #11 ● L'EXPÉRIMENTAL EST POLITIQUE (SELON CERTAINS)

La ZAD Notre-Dame-des-Landes est un lieu d’expérimentation collective sans droit d’auteur.

Le centre de Traitement de Bure est un lieu de conservation ... Lire la suite...
Date : 14/10/2018 à 16h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

FOCUS #12 ● DE LA POUBELLE À L'ÉCRAN : LE READY-MADE FILMIQUE

Le ready-made, selon la définition duchampienne, consiste dans le détournement d’un objet de ses fins, afin de le requalifier et de lui faire acquérir le statut d&... Lire la suite...
Date : 14/10/2018 à 17h30
Lieu :
Catégorie : festival

CLÔTURE ● FOCUS #13 ● GLOBAL GARBAGE'S UTOPIAN MIND STATION

Dans un futur proche, l’écosystème planétaire aura été détruit. Il ne restera plus qu'une poubelle globale, unique condition de la survie.... Lire la suite...
Date : 14/10/2018 à 21h00
Lieu : Le Grand Action, 5 rue des Écoles, Paris 5e
Catégorie : festival

[ TRANSMISSION ]

Couleurs (2009, pour les 5-10 ans)

La couleur, filmée, abstraite ou figurative, obtenue à travers des filtres, ou révélée par la
manipulation du support est un domaine de prédilection du cinéma expérimental et différent. Elle
est le terrain de l’expérimentation et de l’expression la plus radicale qui soit. La découverte de ces
films peut stimuler grandement l’expression artistique du jeune public. Elle permet au public de
comprendre l’existence d’un cinéma non narratif.

1°) La couleur comme élément rythmique et musical: “Color cry”, “Rainbow dance” et
“Kaleidoscope” de Len LYE. Len LYE est l’un des pionniers de l’animation colorée directement
appliquée sur pellicule. Soucieux du rapport rythmique des éléments colorés à la bande musicale
(jazz, musiques traditionnelles et percussions néo-zélandaises ou africaines), il compose des
“partitions” chromatiques dansantes. La couleur est appliquée selon différents procédés (peinture
au pinceau, pochoirs, décalcomanie). Des refilmages successifs lui permettent de transformer les
couleurs d’origine en jouant sur des inversions (passage de la couleur d’origine en mode négatif)
et des surimpressions. Le procédé de chimie colorée du cinéma était balbutiant à l’époque, avec
un spectre chromatique limité, que Len Lye exploitera et manipulera avec bonheur. “Kaléidoscope”
reprend le principe de ce jouet qui fait naître des formes prismatiques à paritr de petits triangles
de couleur découpés démultipliés par un jeu de miroirs. “Rainbow Dance” décompose le mouve-
ment d’un danseur en une succession de silhouettes monochromes dans les tons de l’arc-en-ciel.

2°) La couleur comme élément pictural: Stan BRAKHAGE, “The Dante Quartet”, 7’, muet. la
démarche de Brakhage consiste à peindre directement sur la pellicule. Agrandies, les taches
deviennent tantôt aériennes tantôt très denses, alternant des séquences bleues, jaunes puis
rouges. L’ensemble revêt un aspect proche du vitrail et cosmique, lié à la transparence du support
(la pellicule) et des encres utilisées. Le refilmage en tireuse optique permet au réalisateur de
varier les rythmes de défilement de ses taches de couleur. Tantôt vibrionnantes (sans refilmage,
les taches s’agitent dans toutes les dimensions), tantôt pétrifiées et se succédant selon un rythme
plus calme d’ouverture et de fermeture au noir.

2°) La couleur et la décoloration appliquée au film de récupération (“found footage”):
Frédérique DEVAUX, “Logomagie”, 7’, sonore. F. Devaux travaille à partir de films de toutes
sortes, de diapositives éducatives, qu’elle décolore à la javel et refilme ensuite en tireuse optique.
Elle recadre ou décadre l’image originelle, rendant visible parfois la piste sonore ou la ligne de
séparation des photogrammes. L’attaque chimique du support argentique transforme radicalement
les couleurs, et rend l’image de départ souvent illisible. Mais par moment, des fragments du réel
filmé resurgissent, transfigurés par les nouvelles colorations. Des strates d’images et de couleurs
semblent ainsi s’additionner dans le mouvement, le film devient alors un véritable palimpseste.

3°) La couleur naissant de la manipulation chimique du support: Courtney HOSKINS, “The
light touch dust nebula”, “Gossamer conglomerate”, “Polymer”.
Courtney Hoskins travaille l’émulsion de la pellicule couleur 16 mm à l’aide d’interventions
chimiques et filmiques complexes: ainsi pour “Gossamer conglomerate”, un premier support a
été altéré (rupture de la structure moléculaire de l’émulsion), puis déposé sur une émulsion noir
et blanc, l’ensemble refilmé à travers des filtres de couleur. Pour “The light touch dust nebula”
C.Hoskins a appliqué une peinture corrosive à base de sels d’argent thermosensibles sur la
pellicule couleur. Elle refilme ensuite le support en manipulant la température ambiante. Les films
obtenus provoquent un véritable effet de sidération optique et chromatique.
C. Hoskins génère ainsi un univers semblant émerger de l’infiniment petit. Le spectateur voyage
tantôt au sein des structures moléculaires des cristaux, ou bien dans le dédale des parois du
corps vivant, ou bien encore dans la géographie vertigineuse des fractals.

4°) La couleur magnifiée par un travail de filtrage et de distorsions optiques: Patrick
BOKANOWSKI, “ Le canard à l’orange”
Patrick Bokanowski intervient souvent au moment du tournage sur l’altération du réel. “Le canard
à l’orange” est un film burlesque tourné dans un seul décor (une cuisine-salle à manger). L’image
est intégralement déformée (vrillée) sur la totalité du film. Les couleurs extrêmement saturées
du décor et des personnages revêtent alors un caractère encore plus surnaturel et rajoutent
au comique de situation: la “ménagère” difforme sautillant pour cuisiner et essayer d’attraper le
canard