english version
AccueilAgenda CJCSéances

Motif

Les séances régulières du CJC cherchent à créer des moments d’échanges et de réflexion autour des pratiques et des modes de représentation du cinéma expérimental et différent. Cinéma éclectique de grande amplitude, du cinéma structurel au cinéma engagé, les problématiques esthétiques, philosophiques et poétiques, conflits formels et regards militants, politiques et nécessaires, sont l’enjeu de nos programmations. Ce que nous voulons montrer c’est bien cette diversité d’un cinéma sans cesse en recherche, et dans l’envie du monde. Du mono écran au cinéma élargi, de l’argentique au numérique, des monographies aux films de plus de 12 heures, des thématiques autour de motifs plastiques ou charnels, des territoires géographiques réels ou fantastiques, des cartes blanches aux nouveaux dépôts des membres de notre coopérative de diffusion. C’est bien cette profusion et les formes d’émergences au cœur des travaux des cinéastes, vidéastes et performeurs que nous avons hâte, plaisir et enthousiasme à proposer à un large public tout au long de l’année au cinéma Grand Action (Paris 5e).

Laurence Rebouillon

[LES SEANCES DU COLLECTIF JEUNE CINEMA]


CONCORDIA, VIVIER DE CINEASTES EXPERIMENTAUX

le 16/02/2012 à 20h00

Concordia, vivier de cinéastes expérimentaux

Une séance du CJC présentée par Gabrielle Reiner et Marianne Ploska, suivie d’un apéritif avec cidre de glace et douceurs au sirop d’érables.

 

Le Collectif Jeune Cinéma accueille dans son catalogue plusieurs films de cinéastes vivant à Montréal. Nombre d’entre eux ont produit leurs films à l’Université de Concordia, au sein de The Mel Hoppenheim School of Cinema. Certains ont même souvent traversé l’Atlantique pour présenter leur dernière création au Festival des Cinémas Différents de Paris et ont mentionné ce vivier d’expérimentations, donnant même envie à des cinéastes français du Collectif d’émigrer pour aller étudier dans cette école reconnue internationalement.

Si le CJC a eu 40 ans en 2011, la MHSoC a, elle, fêté ses 35 ans l'an dernier. Il n’était que justice d’en rendre compte dans une de nos séances régulières pour célébrer leur anniversaire à Paris.

Plusieurs cinéastes de l’école travaillent en numérique, cependant la plupart des films proposés pour cette programmation utilise l’émulsion argentique. Concordia persiste à défendre la pellicule aux côtés d’images numériques dominantes économiquement. Rappelons que lors de la première année d’université, chaque élève est invité à réaliser un film 16mm avec une Bolex, puis à le monter sur une Steenbeck. L’année suivante, l'élève choisit entre une section expérimentale, documentaire ou de fiction. Lors de la dernière année, les étudiants en documentaire et en expérimental sont regroupés dans une classe intitulée « non fiction ». L’expérimental et le documentaire s’irriguent l’un l’autre pour franchir les frontières de la fiction et de ses règles réalistes.

Notons en particulier la possibilité pour les étudiants de travailler à la tireuse optique. L’école possède deux de ces instruments complexes permettant de faire des copies de films, mais aussi de travailler image par image l’altération de cette logique mimétique pour en célébrer les accidents et en transgresser les limites.

Comment s’émanciper de normes narratives de plus en plus sclérosantes ? La réponse est donnée ici à travers 18 films croisant des œuvres d’élèves et d’enseignants, tous cinéastes travaillant les uns avec les autres dans une communauté de recherche.

Certains élèves sont d’ailleurs en train de mettre en place une coopérative de développement et de tirage de la pellicule Super8, 16mm et 35mm pour poursuivre et élargir cette démarche artisanale et collective promue par Concordia.

Programme :

  • Untitled
    de Guillaume Vallée
  • Maldoror 1
    de Guillaume Vallée
  • L E A V E N
    de Maplo
  • De Mouvement (2009)
    de Richard Kerr
  • Dream of the Woman in Blue
    de Roy Cross
  • A Esperar Morreu um Burro
    de Emilie Carreiro
  • End of the reel
    de Dan Oniszeczko
  • Universe of Broken Parts (2007)
    de Richard Kerr
  • My trip to Klonowa
    de Maplo
  • Pilgrimage
    de Marc Pelletier
  • Semi auto colors
    de Isiah Medina
  • Brouillard (2009)
    de Alexandre Larose
  • Impala Fall
    de Sylvain Chaussée
  • So Certain I was, I was a Horse
    de Emily Serri
  • 930 (2006)
    de Alexandre Larose
  • What Ignites Me, Extinguishes Me
    de François Miron
  • Early Figure
    de Brian Virostek
  • State of Mind
    de Philippe Léonard
  • Date : 16/02/2012

    Lieu : La Clef, 34, rue Daubenton, 75005 Paris, M. Censier-Daubenton

    Ressources audiovisuelles


    Catalogue