english version

Ressources audiovisuelles
Festival 2020

Il n'y a pas de ressources audiovisuelles pour cette édition

[#17 VU PAR MON CHIEN | LA CHATTE ]

le 16/10/2016 à 21h00

Lieu : Les Voûtes, 19 rue des Frigos, Paris 13e


Humour & Facéties | Focus#17



SOIRÉE DE CLÔTURE

Pendant les trois décennies des Trente Glorieuses, un amateur, parisien, oisif et fortuné, s’obstine, dès que l’opportunité se présente, à filmer des dessous de femmes qu’il croise dans la rue. Insatisfait de ses débuts, il conçoit au milieu des années soixante une machine infernale, probablement un étui à saxophone équipé d’une caméra qu’il tient nonchalamment à bout de bras, en toute discrétion et impunité. Il baptise donc ses films inavouables : Vu par mon chien. La projection sera accompagnée d’une intervention live du groupe LA CHATTE



LA CHATTE | Créature musicale à trois têtes, La Chatte est née en 2003 à Paris de la rencontre de Stéphane Argillet aka Stereovoid, artiste visuel et sonore, Vava Dudu, artiste pluridisciplinaire et styliste, et Nicolas Jorio, musicien polymorphe. Après avoir sorti un premier album "rose" autoproduit en 2004, ils se concentrent sur la performance live et sillonnent les routes d'Europe. Puis le label Tsunami-Addiction sort deux albums : Bastet (2011) et Crash Océan (2013). Le son de La Chatte s'est façonné sur scène au fil de nombreuses sessions live improvisées, occasions de mélanges aléatoires de techniques et d'accidentelles connivences sonores. La plupart de leurs morceaux, même temporairement fixés par l'enregistrement, sont en évolution permanente, changent de forme, oublient leurs intentions premières, ou meurent de mort naturelle. Les inspirations aquatiques ou stridentes des guitares, l'expressionnisme extrême du chant et les aventureuses géométries des machines mènent La Chatte sur des chemins sinueux, improbables et sauvages.



STEPHANE ARGILLET aka STEREOVOID (claviers & électronique) | VAVA DUDU (chant) | NICOLAS JORIO (guitares)






Programme :

  • VU PAR MON CHIEN (France, 1945-1975, 16mm sur fichier numérique, 80’)
    de Charles Way