english version
AccueilAgenda CJCSéances

Motif

Les séances régulières du CJC cherchent à créer des moments d’échanges et de réflexion autour des pratiques et des modes de représentation du cinéma expérimental et différent. Cinéma éclectique de grande amplitude, du cinéma structurel au cinéma engagé, les problématiques esthétiques, philosophiques et poétiques, conflits formels et regards militants, politiques et nécessaires, sont l’enjeu de nos programmations. Ce que nous voulons montrer c’est bien cette diversité d’un cinéma sans cesse en recherche, et dans l’envie du monde. Du mono écran au cinéma élargi, de l’argentique au numérique, des monographies aux films de plus de 12 heures, des thématiques autour de motifs plastiques ou charnels, des territoires géographiques réels ou fantastiques, des cartes blanches aux nouveaux dépôts des membres de notre coopérative de diffusion. C’est bien cette profusion et les formes d’émergences au cœur des travaux des cinéastes, vidéastes et performeurs que nous avons hâte, plaisir et enthousiasme à proposer à un large public tout au long de l’année au cinéma la Clef.

Laurence Rebouillon

[LES SEANCES DU COLLECTIF JEUNE CINEMA]


CASTLES IN THE AIR (prochaine séance du CJC au Grand Action)

le 24/05/2018 à 20h00

En présence de Florian de Vaulchier, Thibault le Texier, et Raphaël Girault (cinéaste, spécialiste de Patrice Kirchhofer).

“To build castles in the air” (construire des châteaux en Espagne) veut dire rêver à des projets irréalisables. Le français fait atterrir les châteaux en question en Espagne, préférant une localisation terrestre à celles de fondations aériennes. L'éloignement géographique renvoie à un habitat inaccessible et donc caduc dans sa fonction protectrice. Une autre expression anglaise synonyme de la première : “to hitch your wagon to a star” a été aussitôt traduite en français par “faire des plans sur la comète”. La langue de Molière sait donc bien conserver les équivalences poétiques, ici des astres lancés à toute vitesse.

Il est entendu qu'une idéologie que l'on cherche à appliquer de manière concrète, par exemple à un édifice, le transforme fatalement en un espace inhabitable, hétérotopique, porteur d'un funeste récit dystopique. La séance de ce soir aborde l’architecture à travers des dessins et maquettes énigmatiques, des maisons abandonnées dont la découpe est paradoxalement créatrice, des tours d’habitations inquiétantes, des intérieurs propices au recueillement et des couloirs érotiques. Les (mauvais) génies de ces "châteaux" se manifestent en toute impunité dans la mesure où leur support (les images en mouvement) est par essence une peau, une pellicule et donc une enveloppe chimérique, une machine à rêves aussi envoûtante que maléfique...

Séance programmée et présentée par Gabrielle Reiner, dans le cadre des séances régulières du Collectif Jeune Cinéma, en partenariat avec le Grand Action.

LE PROGRAMME (durée : 1h15)

1- PIECE CRITIQUE N°4 (LE CARTON D’INVITATION "MATISSE POMPIDOU" COMME MAQUETTE D’EXPOSITION), Florian de Vaulchier pour le © ABAR (France, 1996-97, Hi8 numérisée, 5')

2- TREEHOUSE THV078, Steve Reinke (Canada, 1995, 16 mm numérisé, 4')

3- SPLITTING, Gordon Matta-Clark (États-Unis, 1974, 16mm, 10')

4- L'INVENTION DU DÉSERT, Thibault le Texier (France, 2014, numérique, 7')

5- HORS TITRE 1, Patrice Kirchhofer (France, 1981, 16mm, 11')

6- BLOCK, Emily Richardson (Royaume-Uni, 2005, 16 mm numérisé, 12')

7- THE CORRIDOR, Standish Lawder (États-Unis, 1970, 16mm, 22')

 

LES INFOS PRATIQUES

OÙ ? 
Cinéma Le Grand Action
5, rue des Écoles
75005 Paris
Station Cardinal Lemoine (métro 10, bus 47)
 

Programme :

  • The Invention of the Desert (2014)
    de Thibault Le Texier
  • Date : 24/05/2018

    Lieu : cinéma Le Grand Action, 5, rue des Écoles, 75005 Paris

    Ressources audiovisuelles


    Catalogue