english version
AccueilAgenda CJCSéances

Motif

Les séances régulières du CJC cherchent à créer des moments d’échanges et de réflexion autour des pratiques et des modes de représentation du cinéma expérimental et différent. Cinéma éclectique de grande amplitude, du cinéma structurel au cinéma engagé, les problématiques esthétiques, philosophiques et poétiques, conflits formels et regards militants, politiques et nécessaires, sont l’enjeu de nos programmations. Ce que nous voulons montrer c’est bien cette diversité d’un cinéma sans cesse en recherche, et dans l’envie du monde. Du mono écran au cinéma élargi, de l’argentique au numérique, des monographies aux films de plus de 12 heures, des thématiques autour de motifs plastiques ou charnels, des territoires géographiques réels ou fantastiques, des cartes blanches aux nouveaux dépôts des membres de notre coopérative de diffusion. C’est bien cette profusion et les formes d’émergences au cœur des travaux des cinéastes, vidéastes et performeurs que nous avons hâte, plaisir et enthousiasme à proposer à un large public tout au long de l’année au cinéma la Clef.

Laurence Rebouillon

[LES SEANCES DU COLLECTIF JEUNE CINEMA]


le 22/06/2016 à 20h00

        La dernière séance mensuelle du Collectif Jeune Cinéma avant les grandes vacances se penche, une fois n'est pas coutume, sur l'art du récit. Qu'est-ce qui fait rêver les foules par les temps qui courent ? La même chose qu'avant-hier. De belles histoires.

            Les sept premiers courts métrages se jouent du storytelling contemporain.

            Ces films vous aideront à réviser votre allemand et à parfaire votre anglais. On célébrera les centres commerciaux et leurs escalators si accueillants ainsi que les personnes qui osent les prendre sans mollir. Apparaîtront également des codes-barres aussi graphiques qu'énigmatiques. Il sera question des joies du téléphone portable, des Spice Girls, de la beauté des autoroutes, couchers de Soleil inclus. On discutera des performances pour l'Eurovision en Serbie et à la télévision allemande où France Gall chante dans la langue d'Heidegger... Il y aura du suspens, des paparazzis et Tom Cruise (?) en personne. On entendra le flash des appareils photo crépiter, le bruit de travaux, de la musique pour slows langoureux. Et les défilés de mode sur la place du marché défileront ! On débattra des mérites de l'architecture de la ville médiévale et des qualités indéniables du quartier du Mirail à Toulouse. On recevra également des conseils de remise en forme empruntés à des méthodes de puériculture soutenues par l’Église de Scientologie russe.

            Qui se priverait de révéler à la vue de tous la trame du papier des magazines people, autant que celle de l'image vidéo elle-même ? Il y aura des images nettes, floues et même de beaux ralentis... Tout sera mis en œuvre pour attirer le chaland. Bref, comment résister ?

             Les deux derniers films rappelleront que des pratiques contre-narratives étaient déjà à l'œuvre au début des années 1970...

            L'un des deux groupes maoïstes de Bordeaux (celui des théoriciens non rattachés au Parti Communiste) dans le film de Patrice Enard accepte de traiter de "l'image d'un sujet parlant" en son synchrone et asynchrone. Lesdits sujets parlants donnent en images de précieux conseils à l'aide d'un tableau noir, d'une craie ou d'une machine à écrire. Il ne faudra pas rater l'apparition fugace d'une femme nue ainsi qu'une nature morte avec poire.

            Anielle Weinberger aborde, enfin, le sujet délicat, à l'aide de superbes typographies avec volutes, d'une "fille nature" distillant le whisky dans l'alambic familial. Au sein d'un clan en crise avec vendettas de parties de cartes volantes en tout sens, Jemina, fille des montagnes ravie par le "rire léger, argentin -un rire de Philadelphia-" d'un homme des villes, aura-t-elle, "avec un tel talent pour tenir l'alcool" le succès mondain qu'elle mérite ?Séance du Collectif Jeune Cinéma programmée et présentée par Gabrielle Reiner  dans le cadre du colloque international "Storytelling".

 

Séance du Collectif Jeune Cinéma programmée et présentée par Gabrielle Reiner  dans le cadre du colloque international "Storytelling". En présence d'Anielle Weinberger et Fabien Rennet

 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬PROGRAMME▬▬▬▬▬▬▬▬

► Franziska KABISCH, Ein Film, fichier numérique, Allemagne, 2012, 3’30.

► Jesse MCLEAN, Just Like Us, fichier numérique, États-Unis, 2013, 15’.

► Chris OAKLEY, The Catalogue, fichier numérique, Royaume-Uni, 2004, 5’30.

► DOPLGENGER, Fragments untitled #3, fichier numérique, Serbie, 6'20.

► Boris du BOULLAY, J’ai un problème avec France Gall, fichier numérique, France, 2014, 8’14.

► Fabien RENNET, Rester Mince Grâce à Bébé, fichier numérique, France, 2009, 4'30.

► Olivier NOURISSON, Pourquoi le Fashion Garage Existe, fichier numérique, France, 2014, 9'29.

► Patrice ENARD, La Parole en Deux, 16 mm sur fichier numérique, France, 1973, 12’.

► Anielle WEINBERGER, Jemina Fille des montagnes, 16 mm sur fichier numérique, France, 1970, 10’. 

Durée totale : 73'

▬▬▬▬▬▬▬▬INFOS PRATIQUES▬▬▬▬▬▬▬

☞ CINÉMA LA CLEF
34 rue Daubenton Paris 5e
Métro Censier Daubenton ligne 7

☞ TARIF UNIQUE : 6,5 euros

☞  buffet offert à l'issue de la projection

 

 

 

 

 

 

Programme :

  • A film (2012)
    de Franziska Kabisch
  • Just Like Us (2013)
    de Jesse McLean
  • Date : 22/06/2016

    Lieu : Cinéma la Clef, 34 rue Daubenton 75005 Paris

    Ressources audiovisuelles


    Catalogue