english version
Accueil/Catalogue/focus

Films en ligne

  • Visite chez grand-mère (2004)
    de Dominik Lange
  • Miroirs Obscurs (2002)
    de Denis Guéguin
  • K (Exil) (2008)
    de Frédérique Devaux
  • Mensonges (2008)
    de Gérard Cairaschi
  • RGB (2005)
    de Gal Tushia
  • Fuego (2003)
    de Elena Pardo
  • pages : 3 4 5 6 7 8 9 10 11 =>

    Ressources audiovisuelles
    Festival 2011

    - DOMINIQUE NOGUEZ (1942-2019) par Raphaël Bassan

    Notre ami Dominique Noguez est mort, à 77 ans, dans la nuit du 14 au 15 mars d’un cancer.
    C’est l’homme, le militant, le penseur, le dandy qui a été à la base de la naissance et du développement, en France, d’une culture spécifique liée au cinéma expérimental.
    Lire le texte de Raphaël Bassan
    - CATALOGUE CJC 2018 par le CJC

    Un aperçu des films ajoutés au catalogue du Collectif Jeune Cinéma en 2018.
    Catalogue 2018
    - Jacques Monory (1924-2018) par Jacques Monory

    Nous apprenons avec tristesse le décès de Jacques Monory, peintre, photographe, cinéaste, survenu le 17 octobre dernier.
    Tout notre soutien à ses proches.
    EX (1968)
    - Déchets, rebuts, hors de notre vue ! - Brieuc Schieb par Brieuc Schieb

    On a demandé cet été aux réalisateurs proches du Collectif Jeune Cinéma une courte vidéo sur le thème de cette année : les déchets, les rebuts."

    VIDEO D'ANNIVERSAIRE, Brieuc Schieb (France, 2018, numérique, 2'30)
    - Déchets, rebuts, hors de notre vue ! par jAROD Unofisal

    "On a demandé cet été aux réalisateurs proches du Collectif Jeune Cinéma une courte vidéo sur le thème de cette année : les déchets, les rebuts."

    jAROD UNOFISAL (France, 2018, numérique, 1'26)

    - Déchets, rebuts, hors de notre vue ! par Tzuan Wu

    "On a demandé cet été aux réalisateurs proches du Collectif Jeune Cinéma une courte vidéo sur le thème de cette année : les déchets, les rebuts."

    L'ABJECTION, Tzuan Wu (Taiwan, 2018, Super 8 numérisé, 2'10)

    [Nouveaux dépôts]


    • Transparent The World Is
      de Yuri Muraoka
      2019 - 00:07:18 - 16mm
      Synopsis

    • Le Jardin des âges
      de Alain Mazars
      1982 - 00:48:00 - Fichier Quicktime
      Ce film part de cette fascination de l'homme pour l'immortalié de la pierre, décrite par Roger Caillois dans son livre “PIERRES”. Un véritable culte de la pierre existe depuis longtemps dans des pays d'Asie comme la Chine et le Japon. Se déplaçant de la montagne vers la mer, le film se déroule comme un rêve incantatoire dont voici le thème: En Chine, dans une montagne du Tséchouan, on raconte qu'il existait autrefois une pierre qui avait des enfants. Au-delà de leur différence d'âge, et de la distance qui les sépare, ceux qui rêvent d'une même pierre sont en contact permanent. Fascinés par la même pierre, leurs pensées, leurs gestes, leurs désirs finissent par se confondre. Un jour, ils seront réunis dans un jardin, appelé “le jardin des âges”. On décrit ce jardin comme la rencontre, en un même lieu et en un même instant des quatre saisons de la vie: le printemps de la naissance, l'été de l'enfance, l'automne de l'homme devenu adulte, l'hiver du vieillard. Ce jardin est à la fois dedans et dehors, comme une grande maison contenant son propre jardin. Produit avec l'aide du G.R.E.C Avec la participation de N.T Binh Prix de la Critique, du Public et Samson François de la Meilleure Bande Son au Festival international de Hyères. CINEMA 82. Décembre. ... La vision d'Alain Mazars nous plonge dans les profondeurs d'un orient bien plus intérieur que géographique. Patrick Lavallé NICE MATIN. 6 septembre 1982. ... une oeuvre maîtrisée et fascinante. NRF. Janvier 1983. ... un réseau serré de surimpressions conférant à l'image un caractère proprement lyrique. Florence de Meredieu LIBERATION. 7 septembre 1982. ... Eisenstein fait dans la banlieue parisienne un remake franco-chinois des fraises sauvages. Louis Skorecki LA MARSEILLAISE. 5 septembre 1982. ... Au-delà de cette fasinante légende, nous traversons ce jardin avec un authentique cinéaste. C. Martino

    • Bathroom
      de Herbert Mathese
      1970 - 00:02:46 - Fichier Quicktime
      « Discours sur la propreté » selon l'auteur. Deux personnages, à l'étroit dans une salle de bains. Glamour trash. Tandis qu'Anne parle de ses chats et de sa mère en se maquillant, Hans Christian raconte en se mouchant dans le lavabo une scène de Boudu sauvé des eaux où Boudu (Michel Simon), qui a la manie de cracher par terre à longueur de temps chez le libraire qui l'a recueilli, est réprimandé par celui-ci ; Hans Christian recrée pour son amie le dialogue entre les deux personnages du film de Jean Renoir.

    • Goodbye Fantasy
      de Nadia Granados / Amber Bemak /
      2018 - 00:15:00 - Fichier Quicktime
      Goodbye Fantasy suit deux corps en relation l’un avec l’autre alors qu’ils se libèrent des multiples univers cinématiques qu’ils occupent ensemble. Se transformant d’un corps fantasmé à un corps rêvant à un corps mourant, ils affirment différentes constellations de pouvoir social et politique tout en entrant en se confrontant dans la construction étroite du cadre.

    • Tell Me When You Die
      de Nadia Granados / Amber Bemak /
      2015 - 00:11:52 - Fichier Quicktime - on line
      Il n'y a pas de synopsis français pour ce film

    • My Fuzzy Valentine
      de Ben Edelberg
      2018 - 00:05:00 - Fichier Quicktime - on line
      Placez la page centrale de Playboy entre les mains d’une gouine et elle en fera un monstre.

    • Mom’s Clothes
      de Jordan Wong
      2018 - 00:05:37 - Fichier Quicktime - on line
      Une réflexion documentaire sur le fait d’être sorti du placard. En tant que personne queer racisée, il m’a fallu longtemps pour être à l’aise tel que je suis et arrêter de naviguer entre les différentes formes d’intimité, de genre et d’estime de soi. Tout ne va pas toujours en s’améliorant, mais tu es magnifique quelle que soit la façon dont tu décides de te présenter, quels que soient les vêtements que tu choisis de porter.

    • La Mesa
      de Adrian Garcia Gomez
      2018 - 00:09:45 - Fichier Quicktime - on line
      La Mesa explore les intersections entre mémoire, identité et désir queer. Des souvenirs d’enfance dans le Mexique rural tels que racontés par le père du réalisateur sont entrelacés avec des reconstitutions mettant en scène le réalisateur (dans un rôle de personnage romantique principal) face aux acteurs masculins jouant dans les vieux films mexicains et westerns américains de son enfance.

    • 2019 - 00:07:00 - Fichier Quicktime - on line
      S’ennuyer, se connecter, se rencontrer. Des centaines de milliers de personnes sont constamment connectées par webcam interposées, afin de partager un moment en direct sur des sites de cam2cam. Des paroles et des images du monde entier se perdent dans l’immensité du net où se déchaîne la nature humaine, de l’ennui au sexe.

    • Corps numériques
      de Jacques Perconte
      1998 - 00:37:00 - Fichier Quicktime - on line
      Ces séquences informatiques sont placées sur un serveur http. Elles sont consultables par le biais de connexions internet. Le nombre d'utilisateurs simultanés est illimité. Ces séquences sont constituées de suites d'images fixes répertoriées dans des micro bases de données elle-mêmes stockées sur le serveur et animées par un programme inventé pour l'occasion. Leur animation, les déformations que le rythme de la séquence ou les images subissent est le résultat de l'analyse du temps de chargement des images dans la mémoire de la machine lectrice.

      Ressources web autour de ce cinéaste :
      les films de Jacques Perconte
      Arts plastiques et numérique

    Ressources audiovisuelles


    Catalogue