english version
login : mot de passe : mot de passe oublié
Accueil/Catalogue/focus

Films en ligne

  • Visa de censure X (1968)
    de Pierre Clémenti
  • Corps Humain Le (2006)
    de Alexandre Larose
  • WWUE (2001)
    de Alexis Constantin
  • Homage to Magritte (1974)
    de Anita Thacher
  • Element (1973)
    de Amy Greenfield
  • Visages Perdus (1983)
    de Alain Mazars
  • pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 =>

    Ressources audiovisuelles
    Festival 2011

    - LA PAROLE EN DEUX (EXTRAIT) par Patrice Enard

    La mise en scène de la parole à l'écran est le sujet du film. Seul le premier plan est synchrone. Tout ce qui suit est une exploration systématique de la production d'un discours à l'écran. Pour unifier cela et pointer les questions de la prise de parole, il fallait un message politique fort, militant. L'un des deux groupes maoïstes de Bordeaux, celui des théoriciens non rattachés au Parti Communiste, se prête avec talent à cet exercice de style.

    LA PAROLE EN DEUX, Patrice ENARD (EXTRAIT)
    - EX (excerpt) par Jacques Monory

    Destruction d’une obsession, de souvenirs, d’un moment, d’une vie, vue au travers d’images privées et d’actualité. Course d’images vers le meurtre. ‘EX’ est construit à partir de citations renvoyant à l’univers affectif et culturel du peintre; l’humour ponctue le film : alors que Monory s’écroule sur le trottoir, on peut lire sur la façade du cinéma ‘Le film le plus osé de l’année, le plus audacieux de l’histoire du cinéma’, c’est alors qu’il se relève et, d’un revers de main, semble balayer ces images qui l’obsèdent, telles quelques poussières sur son pantalon. Ce film fait partie de la sérier de peintures de Monory ‘MEURTRES’ exécutées à la même époque. (L. Danet)
    EX, Jacques Monory (excerpt)
    - Les Champs brûlants, Catherine Libert & Stefano Canapa (extrait) par Catherine Libert

    16mm, color and b&w, sound, France-Italy, 2010, 74'
    (preview- 2'40)

    En-deça de la grande Histoire du cinéma italien et de sa mort annoncée, il y a l'autre histoire, celle d'un cinéma invisible et résistant, ce cinéma qu'aucune tempête ne pourra anéantir parce qu'il reviendra toujours, libre et spontané, comme les herbes folles le long des chemins de traverse.
    "Les Champs brûlants" est le quatrième épisode des « Chemins de traverse », road movie cinématographique qui parcourt l'Italie du nord au sud à la recherche d'un cinéma indépendant, considéré comme mort et pourtant bien vivant. Des ruines du Circo Massimo à Rome, en passant par ses banlieues oubliées, jusqu'aux décombres de Pozzuoli, le film va à la rencontre d'un cinéma de la survivance, celui de Beppe Gaudino et Isabella Sandri.

    Réalisation: Catherine Libert & Stefano Canapa
    Image: Stéfano Canapa
    Son : Catherine Libert et Manu de Boissieu
    Montage : Catherine Libert, Stefano Canapa, Fred Piet et Yoana Urruzola
    Avec : Enrico Ghezzi, Isabella Sandri et Beppe Gaudino.
    Les Champs brûlants (excerpt)
    - EAT MY MAKEUP! (extrait) par Marie Losier

    16mm, color, sound, USA, 2005, 6'
    Avec George Kuchar, Jason Livingston, Paul Shepard.
    Cinq séduisantes jeunes filles pique-niquent sur le toit d’un entrepôt dans la charmante Long Island, le long d’une forêt de grattes-ciel étincelants sur le fleuve. Mais quand un essaim de mouches interrompt leur fête de bretzels enrobés de chocolats et de tarte à la crème, les jeunes filles deviennent folles.


    EAT MY MAKEUP!, Marie Losier (excerpt)
    - O JARDIM DAS ESPUMAS (extrait#1) par Luiz Rosemberg Filho

    6mm, B&W, Sound, Brazil, 1970, 115'

    Une planète extrêmement pauvre, dominée par l'irrationnel et l'oppression, est visitée par un ambassadeur des planètes riches, motivé par des affaires économiques. Avant de rencontrer l'ambassadeur de cette planète, il est kidnappé par le parti adverse dont les aspirations s'opposent à tous les discours officiels. Deux étudiants subissent un interrogatoire sur sa disparition avant d'être tués et abandonnés sur la route...
    O JARDIM DAS ESPUMAS, Luiz Rosemberg Filho (excerpt#1)
    - 16E FESTIVAL DES CINÉMAS DIFFÉRENTS DE PARIS (11>26/10/14) - BANDE-ANNONCE par Fabien Rennet

    FESTIVAL DES CINÉMAS DIFFÉRENTS ET EXPÉRIMENTAUX DE PARIS
    16ème édition

    DU 11 AU 26 OCTOBRE 2014
    - Projections, performances, ciné-concerts, rencontres -

    16E FESTIVAL DES CINÉMAS DIFFÉRENTS DE PARIS (11>26/10/14) - BANDE-ANNONCE

    [Nouveaux dépôts]


    • Falling
      de Robert Todd
      2014 - 00:06:00 - 16mm - on line
      Un jeu, un lieu, une saison.

      Ressources web autour de ce cinéaste :
      http://www.roberttoddfilms.com

    • Night Noon
      de Shambhavi Kaul
      2014 - 00:12:00 - Fichier Quicktime
      Night Noon met en place une atmosphère d’effroi dialectique dans la vallée de la mort à travers une série de plans étranges et érodés. Des formations géographiques et des dunes ne font plus qu’un avec le ciel de la nuit et les eaux mouvantes. Prenant pour point de départ Zabriskie Point, le film glisse furtivement vers le Mexique, de telle sorte que la géographie qui en émane n’est jamais très loin de notre mémoire cinématographique.

    • Folia
      de Anaïs Ibert / Victor De Las Heras /
      2013 - 00:11:00 - 16mm
      Synopsis : Folia est une pièce pour contrebasse solo écrite en 1995 par la compositrice finlandaise Kaija Saariaho. Ce film tente de rendre compte d'une vision personnelle de l'oeuvre à travers l'interprétation d'une contrebassiste et le regard de deux cinéastes. Copie 16mm sonore fabriquée à L'Abominable.

    • Afterimage Selves
      de Sabrina Ratté
      2014 - 00:03:50 - Fichier Quicktime
      Il n'y a pas de synopsis français pour ce film

    • Remote
      de Jesse McLean
      2011 - 00:11:00 - Fichier Quicktime - on line
      Il n'y a pas de synopsis français pour ce film

    • L’ En dedans - les ombr...
      de Philippe Cote
      2005 - 00:15:00 - 16mm - on line
      Franchissement du cadre et passage à l’intérieur. L’image se transforme, se reconstitue et se révèle par des mouvements concrets et instables, des formes élémentaires, des lignes de force, points de lumière et noirs profonds. Le film oscille entre constituants de l’image (grain, ligne…) et sa représentation, laissant entrevoir des figures souterraines et oubliées.

      Ressources web autour de ce cinéaste :
      http://philippecote.wordpress.com/

    • Andalousie
      de Philippe Cote
      2013 - 00:24:00 - Fichier Quicktime
      A l’origine, il y avait les mots que tu m’as écrits pour initier les images à faire, loin d’ici, seul, là-bas à Séville et en Andalousie. Les impressions de ce film sont issues de plusieurs séjours en Andalousie entre 2007 et 2013, conservant le désir de cette démarche initiale. En 2010, je réalisais 19, Espiritù Santo, Andalousie clôt ce projet en forme de boucle : le film commence là où se terminait le précèdent et se termine là où commençait le précédent…à la fois, essais partagés et offerts, dans un retour vers les lieux et sons de l’enfance, un film rêvé.

      Ressources web autour de ce cinéaste :
      http://philippecote.wordpress.com/

    • Ernesto and the Witches o...
      de Helene Garberg
      2014 - 00:10:00 - Fichier Quicktime
      Il n'y a pas de synopsis français pour ce film

    • 2014 - 00:07:20 - Fichier Quicktime
      Un homme mystérieux apparaît aux différents endroits d’Athènes où des agressions racistes ont eu lieu. Pourquoi donne-t-il des instructions en gilet de sauvetage ? Qui, au juste, essaie-t-il de sauver de l’anus de la mort ? Depuis les années 2000, plus de 23 000 personnes issues d’Afrique, du Moyen-Orient et d’ailleurs - des réfugiés de guerre, demandeurs d’asile et migrant économiques - ont perdu la vie en essayant de passer les frontière de l’Europe. Des centaines d’entre eux se sont noyés dans la mer Égée. De plus en plus souvent, les migrants sont repoussés vers la Turquie par la côte grec et les gardes-frontières ; leurs bateaux gonflables sont crevés et chavirent. L’assaut poétique de Jazra Khaleed cible cinq endroits à Athènes, où des agressions racistes ont été signalées au cours des trois dernières années. The Aegean or the Anus of Death est un film poème piquant la propagation actuelle du fascisme dans le pays.

    • Sky Lines
      de Nadine Poulain
      2013 - 00:11:00 - Fichier Quicktime
      Sky Lines est un film formel dans lequel une menace sous-jacente est construite par l’utilisation de répétitions et par un traitement sonore extrêmement travaillé. L’espace s’y modifie continuellement au fur et à mesure de l’évolution chorégraphique des lignes au sein de l’écran.

    Ressources audiovisuelles


    Catalogue