english version
Accueil/Catalogue/focus

Films en ligne

  • Visa de censure X (1968)
    de Pierre Clémenti
  • Corps Humain Le (2006)
    de Alexandre Larose
  • WWUE (2001)
    de Alexis Constantin
  • Homage to Magritte (1974)
    de Anita Thacher
  • Element (1973)
    de Amy Greenfield
  • Visages Perdus (1983)
    de Alain Mazars
  • pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 =>

    Ressources audiovisuelles
    Festival 2011

    - J. par Solomon Nagler

    Constitué majoritairement de fragments d’images trouvés dans la poubelle d’un orphelinat, j. est en quelque sorte un document d’archive ré-interprété par l’appareil cinématographique. Le blanc se dissout graduellement dans un noir de plus en plus dense, laissant les visages et les personnages tourmentés se fondre les uns dans les autres.


    extrait du film
    - Gradiva Esquisse I par Raymonde Carasco

    16mm, 1978, France, 25'
    À partir du thème de la nouvelle de W. Jensen, Gradiva, Raymonde Carasco parvient à transformer des images presque réalistes en un ballet abstrait du pas de Gradiva qui ne cesse de se poser au ralenti sur un bas-relief.
    voir un extrait
    - The Ontological cowboy (extrait) par Marie Losier

    Avec Richard Foreman, Juliana Francis, Tom Ryder Smith et JaySmith.
    “Le théâtre est une affaire de sexe”, du moins selon Richard Foreman, le père du théâtre ontologique-hystérique. “The Ontological Cowboy” est une invocation de Foreman relative à la destinée du théâtre d’avant-garde. Foreman y joue son propre rôle, et les acteurs y miment ses préocupations. Si “l’équipe du film a l’air de tant souffrir”, c’est pour une bonne raison : la violente renaissance du théâtre américain, et Foreman en est la sage-femme.
    extrait en ligne
    - FOR YOUR PLEASURE (teaser) par Miguel Maldonado

    « Les dieux sont étranges. Ce ne sont pas nos vices mais eux qui élaborent des instruments pour nous châtier. Ils nous mènent à notre perte au moyen de ce qu'il y a de meilleur, de tendre, d'humain, d'aimant en nous. »
    For your Pleasure (teaser on Vimeo)
    - La Parole en Deux (extrait) par Patrice Enard

    La mise en scène de la parole à l'écran est le sujet du film. Seul le premier plan est synchrone. Tout ce qui suit est une exploration systématique de la production d'un discours à l'écran. Pour unifier cela et pointer les questions de la prise de parole, il fallait un message politique fort, militant. L'un des deux groupes maoïstes de Bordeaux, celui des théoriciens non rattachés au Parti Communiste, se prête avec talent à cet exercice de style.
    extrait du film
    - ÉTERNAU (16mm, 21', 2006) par Distruktur

    Traveling by land and sea and through the space-time, searching for gold and beauty, the Mercenary Archaeologists have trespassed the limits of the Ancestral Garden, causing disorder between the sky and the sea.
    ÉTERNAU

    [Nouveaux dépôts]


    • Viktor et les ombres
      de Laurent Mathieu
      2001 - 00:11:00 - Fichier Quicktime - on line
      Viktor renaît. Un tunnel creusé dans la falaise. Un muséum d’histoire naturelle. Une cypte. Un bar. Et Viktor qui se retrouve face aux ombres, aux autres et à luu-même...

    • Give me back to the Prope...
      de Masha Godovannaya
      2009 - 00:20:00 - mini DV - on line
      Give Me Back The Propeller est une réflexion personnelle et idiosyncratique sur l'image mythique de la masculinité au cinéma et la collision entre la représentation cinématographique et le réel. Des plans d'avions et de parachutistes repris de Aerograd (1935) d'Alexandre Dovzhenko se répètent sans cesse, accompagnés par un hymne absurde aux pouvoirs mythiques masculins. Ces images et cette musique m'ont longtemps hantées jusqu'à ce qu'elles aient trouvé leur homologue – des images documentaires tournées par hasard il y a quelques années. La combinaison de ces deux matériaux d'origines différentes créé un commentaire sur le temps, l'espace, le cinéma et la réalité.

    • 40
      de Masha Godovannaya
      2010 - 00:10:00 - mini DV - on line
      Ce film est l’enregistrement d’une réaction traumatique à l’acte terroriste du 29 mars 2010 dans le métro de Moscou.

    • Spermwhore
      de Anna Linder
      2016 - 00:12:00 - Fichier Quicktime
      Un film expérimental sur une absence d'enfants non désirée dans un monde où l'hétérosexualité normative décide de qui peut devenir parent et comment. Quand il s'agit de reproduction, nos corps sans pitié nous diminuent à guère plus qu'un sexe attribué ou un genre donné. Mais le désir d'enfants ne se limite pas à nos corps, et la possibilité de grossesse peut être accordée, partagée et entreprise collectivement.

    • Bikini
      de Daniel Mcintyre
      2015 - 00:07:18 - Fichier Quicktime - on line
      Une fois encore, l'atol de Bikini devient le décor de la plus dramatique explosion nucléaire de tous les temps... Que se passe-t-il lorsque l'on revient après dix ans sur la même plage pour s'apercevoir qu'on ne l'a jamais quittée ? En regardant autour de soi, on trouve les mêmes vagues de corps et de garçons, le même ciel, la même mer grande ouverte... Le même sentiment d'inquiétude. Bikini est le film d'une beach party atomique, une réaction aux applications de drague, aux questions du corps, une peur du soleil. C'est un monde où même le rêveur prend une pause ou une vague. Nous sommes tous en désaccord avec "les muscles", et chacun s'invente sa propre raison de vivre. Les hommes avancent comme sur un tapis roulant, les bombes continuent à tomber, on ne peut que continuer à surfer. Bikini est une façon de laisser les vagues nous submerger. De tout vouloir facilement et gratuitement. C'est donner un autre sens à sa vie que d'attendre la prochaine vague. Est-ce que ça fait mal ? sous-titres français disponibles.

    • Solitary Acts#4
      de Nazli Dincel
      2015 - 00:08:11 - Fichier Quicktime - on line
      La cinéaste se filme masturbant l'objet du débat. Elle entend des voix revendiquant son corps, ses habitudes : les voix de l'environnement conservateur de son enfance. Le spectateur la sollicite lui aussi lorsqu'il la regarde pendant cet acte privé. Elle a neuf ans, puis douze. Elle observe des icônes populaires, négligeant la volonté de son corps, puis elle rejette le corps étranger, les objets à l'extérieur de son corps : munie d'une colère adolescente, elle refuse l'orgasme à tous sauf elle-même. sous-titres français disponibles.

    • Vaseline
      de Nathan Hill / Malic Amalya /
      2016 - 00:06:30 - Fichier Quicktime - on line
      "Sur cette table c'était le pavillon qui disait aux légions invisibles mon triomphe sur les policiers. J'étais en cellule. Je savais que toute la nuit mon tube de vaseline serait exposé au mépris - l'inverse d'une Adoration Perpétuelle - d'un groupe de policiers beaux, forts et solides. Si forts que le plus faible en serrant à peine l'un contre l'autre les doigts pourrait en faire surgir, avec d'abord un léger pet, bref et sale, un lacet de gomme qui continuerait à sortir dans un silence ridicule. Cependant j'étais sûr que ce chétif objet si humble leur tiendrait tête, par sa seule présence il saurait mettre dans tous ses états toute la police du monde, il attirerait sur soi les mépris, les haines, les rages blanches et muettes…" (Jean Genet, Journal du voleur) Piégé dans un système de détention, de surveillance et de restriction, une pédale cuir déjoue la violence étatique en se remémorant son amant baignant dans la vaseline.

    • Sissy
      de Jen Crothers
      2014 - 00:03:01 - Fichier Quicktime
      Une réjouissante exploration de ce que c’est d’être une pédale fière (si l’on peut traduire ainsi “A sissy”), dénonçant le prima de la masculinité et la misogynie. sous-titres français disponibles.

    • Butch tits
      de Jen Crothers
      2010 - 00:03:35 - Fichier Quicktime - on line
      Des femmes butchs discutent de la relation parfois compliquée qu'elles ont à leur poitrine. sous-titres français disponibles.

    • 2014 - 00:05:19 - Fichier Quicktime
      I Am Delighted By Your Alchemy explore le souvenir d'une relation sexuelle, révélant ce qu'on peut se remémorer et se représenter. Le film constitue le portrait intime de la relation de la cinéaste à son ex, utilisant la surimpression pour pervertir d'une façon queer les notions de sexe et de mémoire, tout en rendant floue la frontière entre cinéaste et sujet.

    Ressources audiovisuelles


    Catalogue