english version
 

Gabrielle Reiner



Courte biographie :

Docteur en Études cinématographiques (Université de Paris III) spécialiste de l’expérimentation contemporaine du noir et blanc, titulaire d’une Maîtrise d'Histoire de l’art en design et d’un DEA sur les décors de cinéma, Gabrielle Reiner est aussi cinéaste diplômée de l’École Nationale Supérieure d'Arts de Paris-Cergy, membre du Collectif Jeune Cinéma et programmatrice au Festival des Cinémas Différents de Paris depuis 2007. Elle a notamment co-dirigé (avec Angélica Cuevas Portilla)  les 10e et 11e éditions du  Festival en 2008 et 2009 et les Séances Régulières (avec Laurence Rebouillon) en 2012. Elle enseigne actuellement en école d'architecture et en école d'art.
 
 
Présentation des films par Gabrielle Reiner :
 
Dans mon travail l’espace intérieur joue un rôle primordial. Très souvent un personnage se trouve seul dans la pièce d’un appartement (une chambre, une salle de bain, une cuisine...). Une activité anodine semble l’occuper (dormir, se laver, cuisiner...), mais ses gestes ordinaires révèlent une certaine inquiétante étrangeté. Chaque mouvement du corps devient celui d’un rituel particulier, jamais dramatique, chaque univers finit par laisser planer un trouble. Je cherche à capter un moment chargé d’impressions fantastiques, angoissantes, voire ironiques. Le protagoniste et le lieu dans lequel il évolue sont alors transfigurés par cette atmosphère. 

Mon travail est essentiellement influencé par les vieux films de genre. J’aimais et j’aime toujours qu’un film de série B puisse aussi bien côtoyer le raté que le sublime et receler ainsi des trouvailles techniques et esthétiques ; savant mariage fonctionnant comme un paysage états d’âme à travers ses teintes aussi désuètes que potaches. 
 
Mon autre champ d’influence est le cinéma expérimental qui a souvent pour thème de prédilection le quotidien tout en étant influencé par une tradition picturale. à sa suite, je cherche à exprimer une narration où le récit est plus plastique que dramatique. J’interroge les potentiels picturaux d’images fantastiques ou horrifiques. 

L’image en mouvement est, pour moi, le moyen de réaliser des autoportraits et d’exprimer un certain caractère excessif face à l’existence. Mon rapport à l’autobiographique se fait par personne interposée : devant l’écran une comédienne est présente comme alter ego. Je collabore avec des proches. Nous fonctionnons un peu comme une troupe théâtrale puisque mon "équipe", même si elle n’est pas toujours identique, se retrouve d’un film à l’autre. 

Mes projets cinématographiques sont souvent fragmentaires, proches de la saynète. Ils prennent la forme de mini-fictions ou de clips. Je réalise aussi des films d’animation qui ont pour point de départ le dessin, la photographie et le collage et pour résultat des jeux formels souvent abstraits. 


Information non renseignée

Année de naissance :

Nationalité : France


Contributions à étoilements :

- Visa de censure, de Pierre Clémenti. Le cinéma comme mise en scène libératrice de soi-même (étoilements n°0 / septembre 2007)
- Step across the border de Nicolas Humbert et Werbner Penzel : le noir et blanc comme écho plastique à la musique de Fred Frith (étoilements n°1 / décembre 2007)

Contributions à des numéros hors série d'étoilements :

- Du noir et blanc dans la programmation du 10e Festival des cinémas différents de Paris (suppélement à étoilements n°5 / 10e anniversaire du festival des cinémas différents de Paris)

Filmographie

Titre Image Chromie Son Durée Année Ref CJC
Scandale mini DV Couleur Sonore 00:03:00 2005 06-047
La Princesse est indisposée, elle ne reçoit personne - on line mini DV Couleur Sonore 00:16:23 2007 06-037
Markus’s secret mini DV Couleur Sonore 00:03:53 2007 07-020
Angoscia mini DV Couleur Sonore 00:01:20 2007 07-021
Therapy mini DV Couleur Sonore 00:01:26 2007 07-022
Plasticage mini DV Couleur Sonore 00:05:00 2007 07-023
Un petit film d’horreur à tendance abstraite mini DV Couleur Sonore 00:01:17 2007 07-024