english version
 

Raphaël Bassan



Issu de la cinéphilie traditionnelle, Raphaël Bassan, né en 1948, découvre très tôt le cinéma expérimental et s'étonne de son manque de couverture dans les revues. Dès ses débuts dans le journalisme, il propose aux diverses rédactions qui l'emploient («Téléciné», «Écran», «La Revue du Cinéma», «Libération») des textes sur le cinéma expérimental. Ainsi, de 1970 à nos jours, il a écrit, sans coup férir, sur le cinéma expérimental dans de très nombreux supports. L'entrée sur ce cinéma dans «L'Encyclopédie du court métrage» que publie Côté Court/Yellow Now sous la direction de Jacques Kermabon et Jacky Euvrard a été rédigée par ses soins. En 2009, il rédige une entrée sur le cinéma d’avant-garde pour l’«Encyclopædia Universalis remise à jour en 2017. Raphaël Bassan poursuit, aussi, une carrière de critique de cinéma généraliste, écrivant aussi bien sur Tarkovski, Godard ou Rivette.

Raphaël Bassan réunit, dans son recueil «Cinéma expérimental. Abécédaire pour une contre-culture» (Yellow Now/Coté Cinéma, 2014), de nombreux textes qu’il a écrit depuis 1977 sur le cinéma expérimental (biographie de cinéastes, études sur des genres comme le cinéma abstrait, du corps ou structurel, entretiens avec des réalisateurs ou des théoriciens comme Raymond Bellour, Alain Virmaux ou Eric Bullot. Cet ouvrage présenté sous forme d’abécédaire, apparemment composite, est à parcourir comme le journal de bord d’un cinéphile, amateur de cinéma expérimental qui, au gré des époques et des supports, au gré des programmations, a tracé une voie (à poursuivre et à élargir) proposant des approches du cinéma d’avant-garde et expérimental.

Les premiers textes datent de 1977, les derniers de 2013. Certains écrits remontent donc à l’époque où l'auteur intervenait déjà dans plusieurs revues («Écran», «Canal», «Cinéma différent»); il sentait, intuitivement alors, qu’il ne lâcherait plus le morceau. Qu’il poursuivrait sa quête (tout en témoignant sur les films qui sortaient en salle) via des monographies, des entretiens de cinéastes et, à partir de 1990, en développant dans des textes à vocation historique des réflexions sur l’identité du cinéma dit expérimental confronté à l’éclosion des nouveaux médias.

Le renouveau du cinéma expérimental actuel l'a conduit à réaliser son troisième film (après «Le Départ d'Eurydice», 1969, et «Prétextes», 1971) : «Lucy en miroir» avec des membres du milieu, critiques, cinéastes ou programmateurs. Fuyant toute orthodoxie, il poursuit, dans ses films, toujours la même quête : de quoi est fait un film ? Ses trois films sont des tentatives de mettre en place un tel dispositif qui engendre de multiples clés. À mi-chemin de l'expérimental et de la fiction, «Lucy en miroir» est un essai.
Depuis le début des années 2000, il regroupe en recueils ses travaux par genres ou supports : «Rites et rituels (poèmes 1966-1972) » (Europe/poésie, 2001), »Cinéma expérimental. Abécédaire pour une contre culture» (Yellow Now/ Côté cinéma, 2014), »Raphaël Bassan, le critique filmeur» (DVD de ses films édité par Re : Voir, 2017).

Raphaël Bassan sur le site de Yellow Now:

http://www.yellownow.be/livre_detail.php?ItemID=205


Bassan was born in 1948. He has been interested in all forms of cinema from childhood. He has been a poet since 1964. He was one of the founders with Hubert Haddad of the magazine, «Le Point d'Être ». (coupe) Feeling that he was locked into a post-surrealist form, he choses to write in a «more modern» style as a critic. After writing reviews in specialized magazines, his first «professional» job was for the magazine «Politique Hebdo» when it was founded in 1970. He co-founded the Collectif Jeune Cinéma (as a co-op) in 1971 and collaborated with a large number of magazines and various publications, notably the cinema magazines: «Téléciné» (1972–1976), «Écran» (1976–1980), «Cinéma différent» (1976–1980), «La Revue du cinéma» (1980–1992), «Le Mensuel du cinéma» (1992–1994), and the fine arts magazines: «Canal» (1978–1988), «L'Art vivant» (second formula: beginning of the 1980s), and the French national daily newspaper, «Libération» (1985–1991) and recently in the webzine «Senses of Cinema».

As well as supporting auteurs’ cinema (Jean-Luc Godard, Jacques Rivette, Jim Jarmusch, Manoel de Oliveira, Raoul Ruiz, Roman Polanski, or Andrei Tarkovsky) and writing about current productions, Bassan wrote about and encouraged experimental cinema. He was able to follow the evolution this cinema genre more attentively when it enjoyed resurgence at the end of the 1990s, and write about its young artists. He has written in «Bref», a magazine dedicated to short films in which experimental cinema occupies an important part, from its first publication in 1989, His article, «Experimental or simply filmmakers? » An interview with Stéphane du Mesnildot, Johanna Vaude, David Matarasso and Othello Vilgard, inaugurated this series in «Bref» number 47 (November–December 2000). He has written the film column for «Europe» since 1984, for «Bref», since its founding in 1989, for the «Encyclopædia Universalis» since 1995 and for «Zeuxis» (2005-2007).

In 1980, he coordinated the numbers 10-11 of the magazine «CinémAction» with Guy Hennebelle: «Avant-garde cinema (experimental and militant) ». He has participated in the «Dictionnaire du cinéma» («Larousse», 1986 coordinated by Jean-Loup Passek), in the «Dictionnaire du cinéma mondial» (published by «Les Éditions du Rocher», 1994 and coordinated by Alain and Odette Virmaux), in «L'Art du mouvement» (Cinema Collection of the National Museum of Modern Art, Centre Georges Pompidou, 1996, coordinated by Jean-Michel Bouhours), in «Jeune, dure et pure! Une histoire du cinéma d'avant-garde et expérimental français» (under the direction of Nicole Brenez and Christian Lebrat, published by Cinémathèque Française/Mazzotta, 2001) and in «Une Encyclopédie du court métrage» (coordinated by Jacky Evrard and Jacques Kermabon, Yellow Now, Côté Court, Pantin, 2004). Raphaël Bassan has been published in three «Cahiers de Paris expérimental»: number 17, «Norman McLaren: Le Silence de Prométhée»; number 20, «Les 20 ans de Paris expérimental» (in collaboration with Daphné Le Sergent and Marc Sautereau) and number 25: «Cinéma et abstraction: des croisements» (2007). Bassan have made three films: «Le Départ d’Eurydice» (1969), «Prétextes» (1971) and «Lucy en miroir» (2004).
Since the beginning of the century, he assembles in collections his works by genders or media: «Rites et rituels (poèmes 1966-1972) » (Europe/poésie, 2001), «Cinéma expérimental. Abécédaire pour une contre culture» (Yellow Now/ Côté cinéma, 2014), «Raphaël Bassan, le critique filmeur» (DVD with his three films published by Re: Voir, 2017).


Raphaël Bassan on Yellow Now website: http://www.yellownow.be/livre_detail.php?ItemID=205

Année de naissance : 1948

Nationalité : France

Ressources web autour de ce cinéaste :

http://en.wikipedia.org/wiki/Raphaël_Bassan


Contributions à étoilements :

- French graffitis, une fulgurance rimbaldienne : Etienne O'Leary (étoilements n°1 / décembre 2007)
- Joseph Morder : le double journal des aficionados (étoilements n°4 / septembre 2008)
- La fenêtre du coopérateur. De la méditation naît le sublime (ou quelques "couplets" sur le film Still d'Ernie Gerh) (étoilements n°5 / décembre 2008)
- Zorn Lemma, matrice des langages et défis à la mémoire (étoilements n°6 / mars 2009)
- Natures mortes et portraits : cartographie en creux d'une quête affective (étoilements n°7 / juin 2009)
- Voix en miroir et en abyme (étoilements n°8 / septembre 2009)
- Détressage de formats (Notes sur Standard Gauge de Morgan Fischer) (étoilements n°9 / décembre 2009)

Contributions à des numéros hors série d'étoilements :

- Hantises (suppélement à étoilements n°5 / 10e anniversaire du festival des cinémas différents de Paris)

- Renouveau du cinéma expérimental français (suppélement à étoilements n°5 / 10e anniversaire du festival des cinémas différents de Paris)

- Lucy en miroir (extrait sonore) (suppélement à étoilements n°8 / La voix (cd))

Filmographie

Titre Image Chromie Son Durée Année Ref CJC
Lucy en miroir - on line Fichier Quicktime Coul./N&B Sonore 00:45:00 2004 04-001
Le Départ d’Eurydice Fichier Quicktime N&B Sonore 00:11:00 1969 69-007
Prétextes Fichier Quicktime N&B Sonore 00:13:00 1971 71-010