english version
 

Stéphane Marti

Artiste cinéaste et plasticien issu du cinéma expérimental, Stéphane Marti, né à Alger, concentre ses recherches sur le cinéma comme pratique gestuelle et instinctive, détachée des codes dominants de la narration et de la représentation.
Il a suivi les cours de Dominique Noguez, défenseur et théoricien du cinéma expérimental et de Michel Journiac, protagoniste majeur de l’Art Corporel. Il a lui-même fait partager son expérience à de nouvelles générations de cinéastes de 1985 à 2007, dans Les Brigades Smarti, ateliers qu’il a animés à l’UFR d’Arts Plastiques de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Il a rejoint l’aventure du Collectif Jeune Cinéma, première coopérative française qui promeut un cinéma « différent », fondée en 1971 par Marcel Mazé avec lequel il réalise de nombreux films.
Il pratique le Super 8 dont il est un fervent défenseur et recourt le plus souvent au montage-caméra. Il utilise ce medium pour la maniabilité de la caméra, la granulation de son émulsion argentique, son esthétique proche du carré et sa faible profondeur de champ qui facilite une approche du sujet en gros plans.
Rattaché d’emblée par la critique à l’« école du corps », son cinéma s’articule principalement autour des questions du corps, de l’identité sexuelle et du sacré. La métaphore, l’allégorie, les glissements de sens sont des figures esthétiques et plastiques qui circulent dans tous ses films. Cérémonies invocatrices d'images fébriles et flamboyantes, célébrations où la chair et la pellicule fusionnent, ce sont des rituels portés par les vertiges d’Eros et de Thanatos, des plongées instinctives qui échappent au réel ou à la fiction pour éclairer la part de mystère et de sauvage qui demeure au plus profond de chacun.
Il a réalisé une trentaine de courts et moyens métrages entre 1975 et 2012. Certains sont édités par Re:Voir, structure de diffusion du cinéma expérimental international créée en 1994 par Pip Chodorov.
Depuis, notamment, La Cité des neuf portes, Grand prix du cinéma différent et prix de la critique au festival d’Hyères en 1977, son œuvre filmée a été montrée dans un nombre important de festivals et de manifestations nationales ou internationales et a suscité de nombreux articles ou entretiens. Elle figure dans des ouvrages historiques de référence comme Trente ans de Cinéma Expérimental en France (1950.1980) de Dominique Noguez (ed. ARCEF, 1982), Jeune, Dure et Pure, une histoire du cinéma d’avant-garde et expérimental en France (Les cités corporelles de Stéphane Marti, par Raphaël Bassan - ed. Cinémathèque Française/Mazotta, 2001), Eloge du cinéma expérimental de Dominique Noguez (ed. Paris-Expérimental/Centre Pompidou, 2010) ou encore Cinéma expérimental, Abécédaire pour une contre-culture de Raphaël Bassan (ed. Yellow Now, 2014).


Stéphane Marti is a French visual artist and film maker coming from the experimental cinema. His practice of cinema is focused on gesture and instinct and it is disconnected from the usual codes of narrative and representation of the real world.
He was a student of Dominique Noguez who is the theoretician and staunch defender of experimental cinema. He also attended lectures of Michel Journiac main leader of the Corporal Art Movement. From 1985 to 2007, he shared his experience transmitting his knowledge to new generations of film makers through Les Brigades Smarti, workshops he led at the college of visual arts and fine arts at Paris I Panthéon Sorbonne university.
He became a member of Collectif Jeune Cinéma, the first French cooperative to promote a ‘different’ cinema. This cooperative was created by Marcel Mazé with whom Stéphane Marti made many films.
Stéphane Marti uses and is a staunch defender of the Super 8 format and most of the time he resorts to camera editing. He likes this medium for the handy use of the camera, the metachromatic body of the silver emulsion, its aesthetics close to the square frame and its low depth of field which enables a better approach of the subject through close-ups.
Critics immediately linked his films to ‘l’école du corps’ (the body school). His cinema mainly centers on topics such as the body, sexual identity and the sacred. Metaphor, allegory and shifting meaning are aesthetic and visual devices which run through all his films. Ceremonies which trigger feverish and blazing images, celebrations where flesh and film merge are rituals led by Eros and Thanatos dizzy turns. Instinct dives slip away from the real as well as fiction to solve the element of wild mystery which lies deep down in each of us.
S. Marti directed about thirty short films and medium length films between 1975 and 2012. Some of them are published by Re:Voir that is a company created by Pip Chodorov that is dedicated to the distribution of experimental cinema on an international level.
Since La Cité des Neufs Portes (1977) which won the first prize and the Film Critics’Prize at Hyères Festival, his films have been shown in many festivals and national and international film events. His work has generated many interviews and press releases. His work is also mentioned in cinema history and reference books.

Année de naissance :

Nationalité : France

Filmographie

Titre Image Chromie Son Durée Année Ref CJC
Allegoria - on line Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:14:00 1979 79-031
Le Rituel de Fontainebleau Fichier Quicktime Coul./N&B Sonore 00:30:00 2001 01-091
In contextus - on line Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:26:00 1976 76-015
Ladyman - on line Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:08:00 1976 76-014
La Cité des neufs portes - on line Fichier Quicktime Couleur Sonore 01:10:00 1977 77-025
Marcel Mazé, la lumière et l’ombre Fichier Quicktime Coul./N&B Sonore 00:16:00 2012 12-070
Une aurore sans fin (film manifeste) Fichier Quicktime Coul./N&B Sonore 00:46:00 2011 11-092
Purple Kiss Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:30:00 2010 10-076
Les jardins de la Barrueca Fichier Quicktime Coul./N&B Sonore 00:30:00 2010 10-075
Les Amants rouges Fichier Quicktime Coul./N&B Sonore 01:00:00 2009 09-065
Les Amants rouges Fichier Quicktime Coul./N&B Sonore 01:00:00 2009 09-065
Sur mon cou Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:04:00 2009 09-064
Oratorio Fichier Quicktime N&B Sonore 00:09:00 2008 08-063
Oratorio Fichier Quicktime N&B Sonore 00:09:00 2008 08-063
Alleluia Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:07:00 2007 07-071
Ex-communion Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:12:00 1978 78-029
Transfiguration - on line Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:18:00 1979 79-032
Transfiguration - on line Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:18:00 1979 79-032
Diasparagmos - on line Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:13:00 1980 80-025
Concerto pour Aloual - on line Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:18:00 1982 82-010
Climax - on line Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:12:00 1983 83-006
Michel, le magistère du corps Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:16:00 1996 96-011
Les métaphores d’Alex - on line Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:15:00 1999 99-052
Jardin Privé Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:10:00 2000 00-079
Eros mutilé Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:23:00 2000 00-080
Le Veau d’or - on line Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:30:00 2002 02-102
Mira corpora Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:45:00 2004 04-083
Sweet (extrait de Mira Corpora) Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:04:00 2004 04-084
La beauté du Diable Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:13:00 2005 05-101
Quelques fleurs pour un chant d’Amour Fichier Quicktime Couleur Sonore 00:03:00 2006 06-080
L’homme qui danse Fichier Quicktime N&B Sonore 00:15:00 2007 07-070