english version
 

L’ Ultime Dissonance— un film de Daniel Viguier /



Prix de la Critique ex-aequo Festival International du Jeune Cinéma de HYERES 1979. Des chuchotements aimantent les craquelures de la terre. La parole glisse le long de la colonne vertébrale métallique de la ville (Los Angeles, San Francisco peut-être). Une stridence défait les perspectives, la mort ambulance promène son cri mécanique. Henry Miller raconte, se raconte d’une voix rocailleuse, inaudible parfois, au bout de laquelle il y a toujours le rire. Un rire en contredire, car il n’y a rien à dire. Les mots ne sont que des résonances, l’écho dilaté d’un vivre éclaté. Au creux des mots il y a la transparence glauque d’une réalité diluée à déchirer, le sourire factice du sordide à farder jusqu’à l’outrance. Il y a la main tendue du désir à reformer sur l’au-delà d’un sexe. Il y a. . Toujours, toujours, d’un mot à l’autre, il y a la vie à faire crépiter jusqu’à. . L’ultime dissonance, cette raclure de vie coagulée dans l’élan d’un dernier cri. L’Ultime dissonance, film fait autour de, avec, et au-delà d’Henry Miller, le reste est venu d’une vieille caméra, des poubelles d’Hollywood et d’un féroce acharnement à disloquer tout cela.


Il n'y a pas de synopsis anglais pour ce film

Année
1978
Nationalité
France
Durée
00:30:00
Format de projection
16mm
Tarif de location pour une projection : 100 €

Ultime Dissonance

Daniel Viguier
16mm · 00:30:00
France — 1978


-->