english version
 

Rouges Silences— un film de Alain Mazars /



Reflet de la perception fragmentée, désorganisée, d’événements chez un idiot du village sourd et muet, Rouges Silences est un puzzle subjectif d’images et de sons, expression d’un univers intérieur absurde ou poétique mais, aussi d’un état d’isolement.
Ce film a déjà un premier mérite : celui de révéler un certain nombre d’utilisations du Super-8 (mouvements de caméra, déplacements, cadrages, éclairages, trucages. . et vient démontrer, si cela était encore nécessaire, les capacités d’expression possibles avec ce format. Second mérite : d’une certaine manière on pourrait dire que la folie des prises (de vue) dans un souci de tension progressive jusqu’au paroxysme vient parfaitement traduire et souligner la prise (les prises) de la folie, d’une folie éclatée, débordante de toute normativation, de toute classification. Tout cela nous pénètre, nous traverse, et même si nous tentons d’y résister, nous atteint petit à petit, quelque part et profondément. G. Lester.

Ici les codes sont à la fois amplifiés et distancés par une plastique expressionniste qui pour la première fois peut-être dans l’expressionnisme, prend l’humour en compte. Certains très gros plans de fleurs, d’insectes, font penser à la prose d’un Caillois dont je ne connaissais pas jusqu’à ce film d’équivalent au cinéma. Il existe dans ce film un double mouvement. En même temps une sorte de retenue des plans et une boulimie, une frénésie à filmer, peut-être est-ce cela principalement qui nous trouble et nous emporte dans une façon de voir qui nous était inconnue.
J. J. Bernard.


Il n'y a pas de synopsis anglais pour ce film

Année
1979
Nationalité
France
Durée
01:15:00
Format de projection
Super 8mm
Tarif de location pour une projection : 117 €

Rouges Silences

Alain Mazars
Super 8mm · 01:15:00
France — 1979


-->