english version
 

Element— un film de Amy Greenfield /



Un film viscéral, comme il en existe peu, Element est un classique des films de danse d’avant-garde, dans la tradition des réalisatrices qui utilisent leur propre corps, nu, afin d’obtenir une déclaration visuelle puissante de la féminité. La réalisatrice, dirigeant sa caméraman, Hilary Harris, roule, tombe, se relève, court, tombe, encore et encore sans s’arrêter, luisante, boueuse, la caméra épouse et caresse le moindre de ses mouvements. Son voyage provoque des réactions extrêmes, propres à chaque spectateur, liées aux idées de naissance et d’annihilation, jusqu’à ce qu’elle devienne à la fois femme primitive et sculpture vivante.

Greenfield roule, bouillonne, se contorsionne dans une mer de boue, son corps pas seulement recouvert, mais souillé par la terre. Ca bouge !. The Village Voice.

…la substance luisante couvre son visage et ses cheveux, pénétrant dans chaque replis de son corps. Greenfield traite le problème de la masse et des textures avec une originalité puissante. The Boston Globe Si elle tombe et roule jusqu’à la folie, elle glisse aussi langoureusement ,dégageant ainsi un érotisme troublant. The Soho Weekly News.


Camera: Hilary Harris; Performer: Amy Greenfield.

Like a moving sculpture of slippery dark clay in the high relief of dazzling light, ‘Greenfield rolls and seethes and plunges in a field of mud, her hair, her face not just slathered with mud but become part of it’ (Deborah Jowitt, Village Voice).

The primal mage delves to a deep layer of female identity uniting opposites of birth and death.

Screened at the Toulon Festival of Young Cinema, Museum of Modern Art, NYC, Whitney Museum of American Art, NYC and more. Thèmes : Body, Festival d’Hyères

Année
1973
Nationalité
Etats-unis
Durée
00:11:30
Format de projection
16mm
Tarif de location pour une projection : 40 €

Element

Amy Greenfield
16mm · 00:11:30
Etats-unis — 1973


-->