english version
 

L’homme qui danse— un film de Stéphane Marti /



Porté par l'énergie d'une Gay Pride (Paris, Marche des Fiertés, juin 2007) et érigé sur une frêle embarcation libanaise chavirant au milieu des immeubles haussmanniens, s’exhibe Sultan qui célèbre par la danse, l'expérience de la fête, de la passion et de l'extase.
Moments rares et précieux de l'homme qui danse et offre, joie, sensualité et beauté au public - et à l'homme qui filme. Défiance des interdits, explosion des sensations, hybridation des cultures et des religions, ouverture au sacré.
Une musique incantatoire et d’inspira tion Soufie enrichi le film d'une dimension rituelle et cosmologique et le chant de la Diva libanaise résonne telle une prière au corps glorieux du Sacrifié ... ici, du Danseur.


Sultan, sustained by the energy of a gay pride march (Paris, Gay Pride March. June 2007) standing on a frail Libanese vessel rocking over the Haussmanian buildings, shows himself in a celebration dance transmitting the experience of feast, of passion and ecstasy. We share these rare and precious moments of the man who dances offering joy, sensuality and beauty to the audience and to the man who films. This film shows diffidence towards taboos, exploding sensations, merging cultures and religions and opens gates to the sacred. An incantatory music inspired by sufi canticles enhances the film with a ritual and cosmological dimension and the body of the Libanese diva sounds like a prayer to the glorious body of the Sacrified, that is to say the dancer. Thèmes : École du corps

Année
2007
Nationalité
France
Durée
00:15:00
Format de projection
Fichier Quicktime
Tarif de location pour une projection : 80 €


-->