english version
 

La beauté du Diable— un film de Stéphane Marti /



"La beauté du Diable est d'abord un jardin habité de statues d'entravés (de Michel Journiac), corps tendus entre sensualité, damnation et sacralité. Le film séduit par la rigoureuse clarté d'un montage caméra à qualité de composition musicale. Dans un rythme singulier, les images s'abattent comme des volées de croches avant une brève accalmie, un plan, comme une blanche. Puis, un intérieur peuplé d'objets, meubles, photos et dessins à l'érotisme de plus en plus prégnant, hanté encore de statues, d'un corps qui s'y enlace. Le foisonnement formel atteint ici par sa découpe une qualité supérieure d'ornement. Christaux, dorures, jeux de lumière et colorés permettent d'exploiter avec une subtilité baroque le champ chromatique de la pellicule super 8." Cyril Hurel


« La beauté du Diable is first a garden full of stifled statues (By Michel Jouniac). This bodies are stranded between sensuality, damnation and sacredness. The film appeal lies in the exactness of camera editing, precise as a musical composition.
In a particular rythm, pictures burst out like a volley of quavers just before a short moment of silence, a half note. Then we are presented with an interior full of things, furniture, photographs and drawings whose more and more pregnant eroticism, still haunts statues and a body that lies there. Here, the formal development reaches a superior ornamental quality thanks to its splicing. Crystals, golden lace, mutlticoloured lightshows enable to tap the width of the chromatic field of the Super 8 film with a baroque subtlety. » Cyril Hurel Thèmes : École du corps

Année
2005
Nationalité
France
Durée
00:13:00
Format de projection
Fichier Quicktime
Tarif de location pour une projection : 60 €


-->