english version
 

Diasparagmos— un film de Stéphane Marti /



« J'ai eu la chance et le bonheur de graver dans de nombreux films l'empreinte inégalée de la présence d'Aloual, celle d'un Etre-Totem dont le regard (me) touche au plus profond, d'un Dionysos sensuel et généreux, incarnation de toutes les grâces et de toutes les fureurs, corps-actant de rituels panthéistes et lumineux qui réactivent, par l'énergie débridée de la transe, toutes les tempêtes du désir ». SM

Aloual conduit ici le Diasparagmos, une des pratiques rituelles les plus sauvages du culte de Dionysos dans laquelle il s'agit, pour alimenter la frénésie des bacchanales, de dépecer, de déchirer et de dévorer la chair crue et encore fraîche d'animaux sacrifiés. La métaphore, l’allégorie, les glissements de sens sont des figures esthétiques et plastiques qui circulent dans tous les films de l’auteur.
Le sacrifice est ici appliqué à la forme même du film qui fragmente les corps, démembre les images, découpe les mouvements et la continuité narrative jusqu'à l'accélération finale où, dans un moment d'euphorie jouissif, le sacrifié (corps filmé) terrasse l'officiant (corps filmant).


Here Aloual leads Diasparagmos, one of the wildest ritual practices of Dyonisos cult in wich one has to dismember, to tear apart and devour the flesh of sacrificed animals in order to fuel the frenzy of bacchanals. Metaphor, allegory and shifting meaning are aesthetic and visual devices which run through all Marti’s films.
Here the very shape of the film is sacrificed since it breaks up bodies, splits up images, cut gestures and dislocate the narrative continuity until a final acceleration is reached in a moment of ultimate bliss where the sacrificed (the filmed body) overwhelms the officiating priest (filming body).
Thèmes : École du corps

Année
1980
Nationalité
France
Durée
00:13:00
Format de projection
Fichier Quicktime
Tarif de location pour une projection : 60 €


-->