english version
 

Angle mort— un film de Derek Woolfenden /



« Le sang commençait à couler autour du manche du couteau et gouttait
sur le sol. » (Stephen King, Carrie)

Ce film relate un fait divers qui se déroula au cours d'un spectacle
dans un lieu public où un homme en poignarda deux autres. L'image
continue de la captation du spectacle, involontairement sordide, a été
remplacée par les fragments vidéos de la cinéphilie salvatrice de l'un
des deux survivants dont le film adopte le point de vue subjectif.
L'imaginaire instinctif et cinéphile déployé de celui-ci défi(l)a
toute la durée de son agonie réelle pour l'aider à survivre...

« Je pense que chacun de nous, simplement en vivant, filme avec ses
yeux et à travers les souvenirs fait une sorte de montage; chacun fait
ainsi le film de sa propre vie. » (Revue Jeune Cinéma n° 226, Propos
de Silvano Agosti recueillis par Andrée Tournès à Pesaro le 13 juin
1993)


“The blood began to flow around the handle of the knife and dripped onto the ground.” (Stephen King, Carrie)

This film follows an unfolding news spectacle surrounding the story of a man who stabs two others in a public place. The image that captures this involuntarily sordid spectacle is replaced by video fragments of the cinephile who has saved one of these lives. This allows the film to adopt a subjective point of view. The instinctive and cinematic imaginary deployed by this perspective challenges the duration of his agony in order to help him survive...

“I think that each of us, simply by living, film with our eyes and by navigating our memories make a sort of montage; each of us makes the movie of our own life.” (Revue Jeune Cinéma n° 226, Silvano Agosti interviewed by Andrée Tournès in Pesaro the 13th of June 1993)

Année
2018
Nationalité
France
Durée
00:18:00
Format de projection
Fichier Quicktime
Tarif de location pour une projection : 60 €


-->