english version
 

Phénix— un film de Catherine Libert /



Tourné en Super 8 à Ostende durant deux étés au début des années 2000, Phénix a été abouti en 2015 par Catherine Libert, après des heures passées en laboratoire, des mois sur la tireuse optique et des années à chercher des financements. Évacuant toute forme de psychologie, le film nous fait suivre le parcours de Claire à la suite de la disparition brutale de l’être aimé. Le personage y expérimente à même son corps cette Connaissance par les gouffres qu’évoque Henri Michaux dans un texte qui traverse le film comme seule source de son apaisement. Développant un montage saccadé tout en ruptures de rythmes et de raccords, cadencé de surexpositions et de brulures de pellicule, le film est une fiction qui pourrait être un documentaire, un journal de bord expérimental de nuits blanches, de soleils aveugles, de deuils et d’amours.


Shot on Super 8 in Ostende over the course of two summers in the early 2000’s, Catherine Libert’s Phénix was finalized in 2015 after hours spent in the lab, months spent on the optical printer and years raising funds. Vacating all forms of psychology, the film takes us through Claire’s journey after the brutal disappearance of her loved one. The character experiences at a physical level Henri Michaux’s Connaissance par les Gouffres. The text streams through the Film as its lone source of appeasement. The Film develops through convulsive editing structured by rhythm breaks, jump cuts, alternations between overexposures and burnt film. It is a work of fiction that could equally be a documentary… an experimental logbook of sleepless nights, blind suns, bereavements and loves.

Année
2015
Nationalité
France
Durée
01:15:00
Format de projection
Fichier Quicktime
Tarif de location pour une projection : 250 €


-->