english version
 

L’ Ebranlement— un film de Erik Bullot /



Interprétation : Marion Callies, Hervé Tabarant. Son : Marc Jacquin, Jean-François Priester. Montage : Christian Merlhiot. Assistante réalisation : Christine Baudillon. Image, réalisation : Érik Bullot. Production : Le Tiroir / Mission audiovisuelle (DAP). Tourné à Marseille en mai 1996.

Collection : Musée national d’Art moderne, Centre Georges-Pompidou ; Collection d'art contemporain du Conseil général de la Seine-Saint-Denis.


L’Ébranlement est basé sur le rapprochement visuel de deux termes éloignés (l’escrime et le feu d’artifice) et sur un principe de dépense (le possible engendrement de l’un par l’autre).
Des images de feux d’artifice sont montées en parallèle avec des plans d’un duel d’escrime, situé dans une architecture trouée, à arcades, qui favorise les passages incessants de l’ombre à la lumière. À l’instant du heurt (la pointe du fleuret touchant le corps de l’adversaire), le feu d’artifice s’éploie comme si le contact s’établissait — explosion, mode épidémique de contamination par piqûres successives. Au toucher du fleuret répond l’embrasement du ciel. L’attaque est un éclair qui embrase la collure. “ Attaquer peu souvent, toujours par surprise ou par ébranlement ” nous enseignent les manuels d’escrime. L’émotion obéit-elle à une impulsion mécanique ?


Il n'y a pas de synopsis anglais pour ce film

Année
1997
Nationalité
indisponible
Durée
00:04:00
Format de projection
16mm
Tarif de location pour une projection : 50 €


-->