english version
AccueilDiffusionsétoilements

Motif

Comment mieux parler du cinéma qu'en en faisant une occasion d'étoilement, cet événement singulier, étrange et déroutant où nous voici couverts d'étoiles et fêlés ensemble, brisés par les astres cinématographiques qui nous viennent et par eux émus au point d'avoir à l'écrire ?
Quel exigence impossible que d'avoir à viser à notre tour les lieux les plus inaccessibles, pour dire ce que le cinéma, par le truchement de telle œuvre, à ouvert au plus intime de nous mêmes ? Et si justement le cinéma avait pour vocation de tracer, pour nos yeux, pour notre bouche, un chemin vers l'inaccessible ?

étoilements est une revue où poésie et cinéma se croisent,
se toisent, s'appellent et se répondent. Plusieurs plumes et sensibilités
se prêtent diversement à cette petite tâche en forme d'étoile. La parution
est trimestrielle.

Numéros

n°11 / juin 2010 : nullité
n°10 / mars 2010 : la joie
n°9 / décembre 2009 : peaux
n°8 / septembre 2009 : la voix + hors série
n°7 / juin 2009 : la fracture
n°6 / mars 2009 : l'insistance
n°5 / décembre 2008 : le retard + hors série
n°4 / septembre 2008 : la promenade
n°3 / juin 2008 : l'adresse
n°2 / mars 2008 : le devenir
n°1 / décembre 2007 : bords, bordures
n°0 / septembre 2007 : libre

Participer / s'abonner

La revue est ouverte, prennez comtact avec nous : Participer

La revue est noire de contributions

dont, au hasard, parmi 99 interventions :

Le bout d'un sentier... ou ma nullité à moi par Roman Dominguez / ondes haies par Nathalie EstBrochier / Persistance rétinienne d'une image manquante : l'éloge des leurres (ou : le cinéma est une diatribe contre la réalité) par Gabriela Trujillo / I Love You par Jacques Perconte / Reste là ! de Frédéric Tachou par Violeta Salvatierra / L'étranger. Sur trois films de Dominik Lange par Damien Marguet / «en débouchant à lʼair libre dans la clarté de la rue». Les images de Miroslav Tichý par Rodolphe Olcèse / L'édition DVD : le point final d'un film ? par Cédric Lépine / Approximations. Remarques autour de Thérèse d'Alain Cavalier par Rodolphe Olcèse / Joyeusement tragique par Didier Kiner / Texte dit vague par Damien Marguet / Petite les intentions sont icelles par Rodolphe Olcèse / En marge du cinéma : l'édition DVD par Cédric Lépine / Du found footage, de la mémoire, du film... De la peau de mon film par Viviane Vagh / Zorn Lemma, matrice des langages et défis à la mémoire par Raphaël Bassan / Les rubans photographiques de Christian Lebrat par Daphné Le Sergent / Deux voix qui mentent et deux voix qui bégayent par Silvia Maglioni / Le corps à corps de la joie par Elizabeth Pacheco Medeiros / éfrit par Nathalie EstBrochier / Anamorphosis of a voice par Graeme Thomson / La fenêtre du coopérateur. De la méditation naît le sublime (ou quelques "couplets" sur le film Still d'Ernie Gerh) par Raphaël Bassan / Drames. A propos de Rêves americains numéro 3 de Moira Tierney et autres sommeils transatlantiques par Orlan Roy / Ebolusyon ng Isang Pamilyang Pilipino de Lav Diaz par Silvia Maglioni / L'ontologie de ce que je me répète par Raphaël Soatto / Zone Opaque par La zone opaque /

[ETOILEMENTS - AUTEURS]

Viviane Vagh

Cinéaste distribué par le Collectif Jeune Cinéma (films au catalogue).


Cinéaste, metteur en scène et plasticienne , Viviane pratique une forme  transdisciplinaire  entre les arts visuels et les arts de la scène depuis plusieurs années. Son travail est exposé dans des musées et des festivals en France comme à l'international. En 2011 elle est lauréate du Grand Prix pour son film "Coming Out" au Festival Cinéma Exhibition  Abstracta Rome et en 2013 elle est l'auteur d'une 40 ene de vidéos sur, entre autre, Orhan Pamuk, Sigalite Landeau, Bouchra Quizguen, Abdel Wahab Meddeb, Sharif Waked, ... dans l'exposition "Cadavre Exquis, Suite Méditerranéenne" au Musée Granet d'Aix en Provence dans le cadre de Marseille Capital Européenne de la Culture 2013.

Textes publiés :

- Du found footage, de la mémoire, du film... De la peau de mon film (étoilements n°9 / décembre 2009).

- Robert Todd - La quête (supplément au n°5 d'étoilements / 10e anniversaire du festival des cinémas différents de Paris).

52 auteurs