english version
AccueilDiffusionsétoilements

Motif

Comment mieux parler du cinéma qu'en en faisant une occasion d'étoilement, cet événement singulier, étrange et déroutant où nous voici couverts d'étoiles et fêlés ensemble, brisés par les astres cinématographiques qui nous viennent et par eux émus au point d'avoir à l'écrire ?
Quel exigence impossible que d'avoir à viser à notre tour les lieux les plus inaccessibles, pour dire ce que le cinéma, par le truchement de telle œuvre, à ouvert au plus intime de nous mêmes ? Et si justement le cinéma avait pour vocation de tracer, pour nos yeux, pour notre bouche, un chemin vers l'inaccessible ?

étoilements est une revue où poésie et cinéma se croisent,
se toisent, s'appellent et se répondent. Plusieurs plumes et sensibilités
se prêtent diversement à cette petite tâche en forme d'étoile. La parution
est trimestrielle.

Numéros

n°11 / juin 2010 : nullité
n°10 / mars 2010 : la joie
n°9 / décembre 2009 : peaux
n°8 / septembre 2009 : la voix + hors série
n°7 / juin 2009 : la fracture
n°6 / mars 2009 : l'insistance
n°5 / décembre 2008 : le retard + hors série
n°4 / septembre 2008 : la promenade
n°3 / juin 2008 : l'adresse
n°2 / mars 2008 : le devenir
n°1 / décembre 2007 : bords, bordures
n°0 / septembre 2007 : libre

Participer / s'abonner

La revue est ouverte, prennez comtact avec nous : Participer

La revue est noire de contributions

dont, au hasard, parmi 99 interventions :

Les lignes du fleuve, Abstraction = langage et Un fil d'or par Hugo Verlinde / Le voile de Mabuse (première partie) par Fabrice Lauterjung / Contact digital par Didier Kiner / Le cinéma dans les mains de Catherine Corringer (A propos de Smooth) par Violeta Salvatierra / Step across the border de Nicolas Humbert et Werbner Penzel : le noir et blanc comme écho plastique à la musique de Fred Frith par Gabrielle Reiner / Variations d'un infini turbulent (sur Limite de Mario Peixoto, Brésil 1930) par Gabriela Trujillo / Notes sur un film en devenir par Philippe Cote / «en débouchant à lʼair libre dans la clarté de la rue». Les images de Miroslav Tichý par Rodolphe Olcèse / JVDK – Lucebert, temps et adieu par Rodolphe Olcèse / L'avant du temps par Raphaël Soatto / Les heures immobiles par Graeme Thomson / Silvia Maglioni / Lingualité par Hypolitte Oreille / Fragments retrouvés II. Les vagabonds des étoiles de Blaise Othnin-Girard par Rodolphe Olcèse / Parc Monceau par Rodolphe Olcèse / Abécédaire de la nullité par Silvia Maglioni / Graeme Thomson / Questions surgies de l'adresse par Rodolphe Olcèse / Lieu Commun par Damien Marguet / Fragments retrouvés par Rodolphe Olcèse / Le corps à corps de la joie par Elizabeth Pacheco Medeiros / Du found footage, de la mémoire, du film... De la peau de mon film par Viviane Vagh / Magma par Verb** / Lacune par Natacha Musléra / éfrit par Nathalie EstBrochier / Ce gamin, là par Violeta Salvatierra / Le cinéma d'art est défait ? par Orlan Roy /

[ETOILEMENTS - AUTEURS]

Silvia Maglioni

Cinéaste distribué par le Collectif Jeune Cinéma (films au catalogue).

Since founding “Terminal Beach” (2003), Silvia Maglioni & Graeme Thomson have worked together as artists and filmmakers creating sound and video installations, short films, photo-essays, experimental radio shows, books and performances and have been invited to present their work internationally (notably Fondazione Pistoletto-Biella, British Council-Rome, Radio Rietveld Stedelijk Museum-Amsterdam, Bétonsalon-Paris, Z33-Hasselt, Gasworks-London, Museum Ludwig-Cologne, Jan Van Eyck Academy-Maastricht, Telic Arts Exchange-Los Angeles).

In 2009, SM & GT completed their first feature Facs of Life, a film ‘with’ and ‘between’ Gilles Deleuze and his students (official selection FID-Marseille 2009, JIHLAVA 2009 and BAFICI 2010, and invited to numerous other independent festivals, institutions and art spaces). Around the film and its research, they have also made a series of exhibitions: inarchivé – l’explosition d’un film, a dispersion of filmic elements around Marseille (Les Instants Vidéo in association with FID, La Compagnie and Histoire de l’oeil), blown up ! à la recherche des élèves de Gilles Deleuze, an experiment in exploded cinema and live spatial montage combining multimedia installation, dance, music, sound art, performance, lectures, screenings and debates (Mains d’Oeuvres, Paris) and a four-screen installation, twice torn from time (UCSB gallery, Santa Barbara).

SM & GT are currently working on their new feature film, Girl from the Nouvelle Vague.

Textes publiés :

- Les heures immobiles (étoilements n°3 / juin 2008).

- Too late blues (étoilements n°5 / décembre 2008).

- Deux voix qui mentent et deux voix qui bégayent (étoilements n°8 / septembre 2009).

- Ebolusyon ng Isang Pamilyang Pilipino de Lav Diaz (étoilements n°10 / mars 2010).

- Abécédaire de la nullité (étoilements n°11 / juin 2010).

52 auteurs