english version
AccueilDiffusionsétoilements

Motif

Comment mieux parler du cinéma qu'en en faisant une occasion d'étoilement, cet événement singulier, étrange et déroutant où nous voici couverts d'étoiles et fêlés ensemble, brisés par les astres cinématographiques qui nous viennent et par eux émus au point d'avoir à l'écrire ?
Quel exigence impossible que d'avoir à viser à notre tour les lieux les plus inaccessibles, pour dire ce que le cinéma, par le truchement de telle œuvre, à ouvert au plus intime de nous mêmes ? Et si justement le cinéma avait pour vocation de tracer, pour nos yeux, pour notre bouche, un chemin vers l'inaccessible ?

étoilements est une revue où poésie et cinéma se croisent,
se toisent, s'appellent et se répondent. Plusieurs plumes et sensibilités
se prêtent diversement à cette petite tâche en forme d'étoile. La parution
est trimestrielle.

Numéros

n°11 / juin 2010 : nullité
n°10 / mars 2010 : la joie
n°9 / décembre 2009 : peaux
n°8 / septembre 2009 : la voix + hors série
n°7 / juin 2009 : la fracture
n°6 / mars 2009 : l'insistance
n°5 / décembre 2008 : le retard + hors série
n°4 / septembre 2008 : la promenade
n°3 / juin 2008 : l'adresse
n°2 / mars 2008 : le devenir
n°1 / décembre 2007 : bords, bordures
n°0 / septembre 2007 : libre

Participer / s'abonner

La revue est ouverte, prennez comtact avec nous : Participer

La revue est noire de contributions

dont, au hasard, parmi 99 interventions :

A propos de quelques sorties DVD chez RE-VOIR par Cédric Lépine / Andalousie par Violeta Salvatierra / Drames. A propos de Rêves americains numéro 3 de Moira Tierney et autres sommeils transatlantiques par Orlan Roy / Questions surgies de l'adresse par Rodolphe Olcèse / Le cinéma dans les mains de Catherine Corringer (A propos de Smooth) par Violeta Salvatierra / Le voile de Mabuse (première partie) par Fabrice Lauterjung / Avide par Nathalie EstBrochier / La limite visible de l'autre, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige par Daphné Le Sergent / Contact digital par Didier Kiner / Les (més)aventures d'Ellie par Dominik Lange / Adresses par Violeta Salvatierra / Lacune par Natacha Musléra / Joyeusement tragique par Didier Kiner / L'édition DVD : le point final d'un film ? par Cédric Lépine / Texte dit vague par Damien Marguet / Zone Opaque par La zone opaque / éfrit par Nathalie EstBrochier / «en débouchant à lʼair libre dans la clarté de la rue». Les images de Miroslav Tichý par Rodolphe Olcèse / Forest of bliss de Robert Gardner par Violeta Salvatierra / Parc Monceau par Rodolphe Olcèse / L'offrande fugitive par Gabriela Trujillo / La matarmorphose joyeuse par Marc Mercier / Petite les intentions sont icelles par Rodolphe Olcèse / Paradoxes de la surface une et unique : le désarroi, le sublime par Paul-Emmanuel Odin / Philippe Duciel / Too late blues par Graeme Thomson / Silvia Maglioni /

[ETOILEMENTS - AUTEURS]

Marc Barbé

Cinéaste distribué par le Collectif Jeune Cinéma (films au catalogue).

Marc Barbé est né en 1961 à Nancy.

ÉTUDES:
Baccalauréat — Hypokhâgne — Philosophie — CAP menuiserie.

1981-90:
Menuisier aux États-Unis.

1991-96:
Retour en France.
Traductions de romans et biographies américains.
Traductions de l’anglais et de l’américain pour le théâtre:
- TAMERLAN de C. Marlowe, m.e.s. J-L. Hourdin pour Les Arts au Soleil.
- L’ART DE REUSSIR de N. Dear, stage à la Comédie de Caen.
- L’ECOLE DE LA MEDISANCE de Sheridan pour la Comédie Française.
- EINSTEIN ON THE BEACH de Bob Wilson pour la MC93 de Bobigny.

1993-2006:

ACTEUR AU THEATRE DANS:
- LE MASQUE DE ROBESPIERRE de Gilles Aillaud
m.es. Jean Jourdheuil (Théâtre National de Strasbourg et Théâtre des Amandiers de Nanterre).
- LES FILS DE L’AMERTUME de Slimane Benaïssa
m.e.s. J-L. Hourdin et Slimane Benaïssa (MC93 de Bobigny)
- CHANTIER de Jean-Louis Hourdin
(Maison de la Culture d’Amiens)
- L’AVENIR OUBLIE de Slimane Benaïssa
(MC93 de Bobigny)
- LILIOM de Ferenc Molnar
m.e.s Alexis Moatti et Stratis Vouyoucas (Gyptis à Marseille) (2004)
- CHOSES DITES, CHOSES VUES (textes de Michel Foucault)
m.e.s. Jean Jourdheuil (festival d’automne à Paris) (2004)
- BILDBESCHREIBUNG de Heiner Müller
m.e.s. Jean Jourdheuil (Stadtsoper de Stuttgart) (2005)

RADIO :
- CYCLE HEINER MÜLLER, présenté par jean Jourdheuil.
Quatre émissions de deux heures sur France Culture :
HAMLET MACHINE, PAYSAGE AVEC ARGONAUTES, TITUS ANDRONICUS. (2006)

ACTEUR AU CINEMA DANS:
- EN COMPAGNIE D’ANTONIN ARTAUD de Gérard Mordillat. Arte. (1993)
- JEUNESSE SANS DIEU de Catherine Corsini. Arte.
- SOMBRE de Philippe Grandrieux. Zélie. (1996)
- PADDY de Gérard Mordillat. Stephan Films.
- L’APPRENTISSAGE DE LA VILLE de Gérard Mordillat. Arte.
- TROIS-HUIT de Philippe Le Guay. Lazennec. (1998)
- TOOTHACHE de Ian Simpson. MicMac.
- MARIE ET LE LOUP de Eve Heinrich. Maïa.
- CE QU’ILS IMAGINENT de Anne Théron. Pickpocket.
- LA VIE NOUVELLE de Philippe Grandrieux. LPZ.
- APRES LA PLUIE, LE BEAU TEMPS de Nathalie Schmidt. Gémini.
- POURQUOI (PAS) LE BRESIL ? de Laetitia Masson. Rezo.
- L’ANNULAIRE de Diane Bertrand. Les Films du Veyrier. (2005)
- DU BOIS POUR L’HIVER (30mn) de Olivie r Jahan. Quo vadis. (2005)
- L’INTOUCHABLE de Benoît Jacquot. Saanshuo. (2006)
- LES AMANTS REGULIERS de Philippe Garel. (2006)
- LA MOME de Olivier Dahan. Legend. (2006)
- NE TOUCHEZ PAS LA HACHE de Jacques Rivette. Pierre Grise. (2006)
- L’ENNEMI INTIME de Florent Siri. Les films du kiosque. (2007)

AUTEUR/REALISATEUR:
-N’ENTRE PAS SANS VIOLENCE DANS CETTE BONNE NUIT (35MM,5MN,2004).
- LA SERRE DE GLACE. LES FILMS EN HIVER (16MM, 40MN, 2005).
-À UNE ENFANT QUI DANSE DANS LE VENT. LA VIE EST BELLE (35MM, 40MN, 2006).

N’ENTRE PAS SANS VIOLENCE DANS CETTE BONNE NUIT et LA SERRE DE GLACE sont diffusés par le CJC.
À UNE ENFANT QUI DANSE DANS LE VENT a été sélectionné pour participer au FESTIVAL DES CINEMAS DIFFERENTS.


Textes publiés :

- Le plateau, bordure, bord cadre (étoilements n°1 / décembre 2007).

52 auteurs